La chose pourrait également être utile en cas d'apocalypse. | Kai Dahms via Unsplash
La chose pourrait également être utile en cas d'apocalypse. | Kai Dahms via Unsplash

Une éolienne portable à monter en quinze minutes

Les solutions nomades se multiplient pour les amateurs de loisirs extérieurs.

Quand on parle d'éoliennes, on pense généralement à de gigantesques turbines plantées sur des collines ou au milieu de la mer. Il existe pourtant d'autres formats: la start-up danoise KiteX vient de lancer une campagne sur Kickstarter pour une mini-éolienne portable à installer en quinze minutes chrono.

Avec ses 10 kilos, elle se plante dans le sol, stabilisée par trois haubans attachés à des sangles en nylon ancrées à des piquets. Une fois assemblé, le moulin à vent mesure 4 mètres de diamètre pour un mât de 4 mètres de haut.

Étant donné ses dimensions réduites, il ne faut évidemment pas s'attendre à une puissance faramineuse. Le «Wind Catcher» (c'est son nom) existe en deux versions: l'une à 200 watts pour un vent de 5,5 m/s, l'autre à 600 watts pour un vent de 8 m/s.

La version light vous permettra de charger un ordinateur portable ou un mini-frigo, tandis que la plus puissante pourra alimenter la batterie d'un vélo électrique ou faire marcher une cafetière électrique.

L'électricité est utilisable directement mais il est préférable de la relier à une batterie –bien pratique en camping ou dans le jardin. La campagne Kickstarter propose une contribution de 7.390 couronnes danoises pour la version light (environ 994 euros) ou 9.990 couronnes danoises pour la version 600 watts (1.344 euros).

Vent frais, vent du matin

Il existe déjà des panneaux solaires portables, bien connus des randonneurs et amateurs de loisirs outdoor. Mais ces derniers sont généralement de plus faible puissance et ne fonctionnent pas la nuit, fait valoir KiteX.

«Les panneaux solaires fournissent environ 25 watts par kilo contre 60 watts par kilo avec le Wind Catcher», avance-t-elle. L'éolienne portable présente tout de même quelques inconvénients, comme le bruit (bien que modéré) et la nécessité d'avoir un minimum de vent (4 m/s).

D'autres projets de mini-éoliennes ont déjà été dévoilés, avec des designs parfois audacieux. En 2018, une éolienne de balcon en forme de boule gonflable avait ainsi remporté le James Dyson Award.

La start-up française Kitewinder a de son côté mis au point une mini-turbine baptisée Kiwee One à fixer sur un cerf-volant et pouvant générer jusqu'à 100 watts. Et si vous campez à proximité d'une rivière, vous pouvez même utiliser une mini-turbine aquatique proposée par WaterLily.

Tous ces projets s'inscrivent dans une sympathique tendance écologique et outdoor, mais il ne faut pas en attendre des miracles. Parfait pour une énergie d'appoint, le Wind Catcher n'est pour l'instant pas capable de refaire le plein de la batterie de votre voiture électrique. En cas de panne, vous pourrez par contre charger votre portable pour appeler le dépanneur.

En ce moment

Amazon qui rafle Noël, les chiffres secrets de «Squid Game», Poutine qui trahit sa promesse, une journée sur korii.

Et Cætera

Amazon qui rafle Noël, les chiffres secrets de «Squid Game», Poutine qui trahit sa promesse, une journée sur korii.

Cinq articles pour regarder le monde d'un autre œil.

Noël, le coup de grâce d'Amazon aux petits commerces

Biz

Noël, le coup de grâce d'Amazon aux petits commerces

Produits comme salariés, le géant met les moyens pour siphonner tout ce qui passera à sa portée.

Crise énergétique: Poutine ne tiendra pas sa promesse de mieux fournir l'Europe

Biz

Crise énergétique: Poutine ne tiendra pas sa promesse de mieux fournir l'Europe

Gazprom n'a pas prévu d'augmenter les volumes fournis.