L'astronaute Jim Lovell, sain et sauf après sa récupération par un navire de l'US Navy. | HO / NASA / AFP
L'astronaute Jim Lovell, sain et sauf après sa récupération par un navire de l'US Navy. | HO / NASA / AFP

Revivez la mission Apollo 13 minute par minute

Un site invite à vivre l'aventure durant laquelle l'équipage du lanceur Saturn V a failli perdre la vie.

À l'origine du projet, l'ingénieur informatique Ben Feist. Il n'en est pas à son coup d'essai, puisque les missions Apollo 11 et Apollo 17 ont eu droit à un traitement similaire.

Huit mois de travail ont été nécessaires pour la création de cette machine à remonter le temps, nommée «Apollo in real time» et saluée par la NASA. 90% des documents et des enregistrements vidéo existants ont été utilisés, toutes les paroles prononcées par les astronautes, telles quelles, ont été retranscrites.

Au total, plus de 7.200 heures de bande audio ont été numérisées et des centaines d'archives photographiques classées par ordre chronologique, nous laissant libres de commencer l'expédition dès le décollage ou de la rejoindre en cours de route.

«Okay, Houston, we've had a problem here»

À quelques semaines de son 50e anniversaire, la mission Apollo 13 reste dans les mémoires comme l'un des plus grands ratages de la NASA et, paradoxalement, son sauvetage le plus héroïque.

Après l'explosion de l'un des réservoirs d'oxygène, le module de service –permettant notamment aux astronautes de respirer– cesse d'être opérationnel. S'adressant au centre de contrôle, Jack Swigert, pilote du module de commande, prononce alors une phrase qui restera dans les annales: «Houston, we've had a problem!»

Portée à l'écran par Ron Howard en 1995 avec Tom Hanks et Kevin Bacon dans les rôles principaux, la mission peut désormais être vécue en temps réel. Ben Feist espère que son projet permettra aux gens d'acquérir «une meilleure compréhension de tout le travail qu'a nécessité le sauvetage de cette mission, particulièrement à une époque où la technologie était beaucoup moins avancée qu'elle ne l'est aujourd'hui».

Grâce à l'écoute des bandes audio, on peut, selon lui, «comprendre comment des êtres humains imparfaits –puisque la nature humaine l'est par définition– ont réussi à un instant précis à être parfaits, travaillant ensemble pour tenter de sauver l'équipage.»

Pour Miriam Kramer, journaliste du site d'information américain Axios, il est plus que jamais opportun, en ces temps incertains, de revivre l'une des pages les plus poignantes, et finalement triomphantes, de l'histoire spatiale.

En ce moment

L'impossible retraite à 40 ans, la guerre des masques, des robots biologiques, une journée sur korii.

Et Cætera

L'impossible retraite à 40 ans, la guerre des masques, des robots biologiques, une journée sur korii.

Ce qu'il fallait lire aujourd'hui.

À la rencontre des «xenobots», les premiers robots biologiques au monde

Tech

À la rencontre des «xenobots», les premiers robots biologiques au monde

Entre machines programmées et organismes vivants, ces choses d'un genre nouveau ouvrent des portes sur le futur.

La retraite avant 40 ans: quand le rêve vire au cauchemar

Biz

La retraite avant 40 ans: quand le rêve vire au cauchemar

Les adeptes du mouvement FIRE ont investi jeunes pour arrêter de travailler tôt. Sans voir la crise venir.