C'est parti! (Et bien parti.) | Jody Amiet / AFP
C'est parti! (Et bien parti.) | Jody Amiet / AFP

Le lancement parfait d'Ariane 5 a doublé l'espérance de vie du télescope James Webb

Il n'y a pas que SpaceX dans la vie.

Si le long voyage et la mise en route par étapes précautionneuses du James Webb Space Telescope font que ses premières images ne nous parviendront que dans quelques mois, la NASA peut être fière du travail déjà accompli, notamment du déploiement annoncé comme réussi des miroirs du merveilleux engin.

Comme le rapporte Ars Technica, elle peut également tresser quelques lauriers dorés à Ariane 5 qui, le 25 décembre, a non seulement lancé sans encombre le JWST depuis sa base guyanaise, mais l'a fait avec une telle perfection que l'espérance de vie du téléscope pourrait s'en voir doublée.

Un peu plus près des étoiles

Comme l'a indiqué le chef de mission de l'agence américaine Mike Menzel lors d'une conférence de presse, la NASA a pu, depuis le lancement du JWST, vérifier la quantité de carburant qui lui restait pour ses opérations normales et son maintien en orbite sur le point de Lagrange L2, à 1,5 million de kilomètres de la Terre, d'où il scrutera les confins de l'univers.

Chaque gramme de carburant sauvegardé signifie donc une extension de ses opérations, donc un appréciable bonus pour la connaissance humaine.

Or, selon la NASA, la perfection du lancement opéré par la fusée d'Ariane Group a permis au télescope Webb d'en économiser bien plus que prévu lors de ses traditionnels ajustements de trajectoire, qu'il a pu maintenir au minimum.

La différence faite par cet impeccable lancement est colossale. Les estimations prudentes de l'agence américaine offraient une durée de vie initiale de dix ans au JWST mais ses nouveaux calculs indiquent qu'elle pourrait finalement être de vingt ans.

La NASA pourrait ainsi s'économiser la mission de ravitaillement aussi périlleuse et coûteuse qu'elle imaginait pour octroyer à l'engin une plus longue durée de vie.

En ce moment

Dans l'espace, le statoréacteur restera longtemps de la science-fiction

Tech

Dans l'espace, le statoréacteur restera longtemps de la science-fiction

La promesse est pourtant belle.

Le Hamas accuse Israël d'avoir tué un plongeur à l'aide d'un dauphin de combat

Et Cætera

Le Hamas accuse Israël d'avoir tué un plongeur à l'aide d'un dauphin de combat

Une accusation pas si bizarre qu'il n'y paraît.

«The Enigma», le diamant noir de 555,5 carats venu d'outre-espace

Tech

«The Enigma», le diamant noir de 555,5 carats venu d'outre-espace

Un investissement extraterrestre.