Qui va surveiller les surveillants? | NASA via Unsplash / Montage korii.fr
Qui va surveiller les surveillants? | NASA via Unsplash / Montage korii.fr

Quand un satellite russe espionne un satellite espion américain

Imbroglio en orbite.

Un sacré pot de colle. Depuis janvier, les passionné·es de satellites ont constaté l'étrange comportement d'amoureuse transie de la sonde russe Kosmos 2542, lancée en novembre 2019. Elle orbite très près de USA 245.

Lancé en 2013 par le National Reconnaissance Office, le service de renseignement américain qui gère les satellites espions, USA 245 en est probablement un. Michael Thompson, observateur amateur de satellites, a résumé la situation dans un fil Twitter.

«Kosmos 2542 a particulièrement attiré l'attention la semaine dernière lorsqu'il a effectué une série de manœuvres […] pour se rapprocher de USA 245. À présent, Kosmos 2542 est constamment à proximité de USA 245. [...] Les deux satellites sont constamment entre 150 et 300 kilomètres de distance, ce qui les rend grosso modo voisins dans la vaste étendue de l'orbite terrestre basse», écrit The Verge.

Fuis-moi, je te suis

Kosmos 2542 est-il en train d'espionner le satellite américain? Lors de son lancement, le ministère de la Défense russe a expliqué qu'il était là pour inspecter d'autres satellites. Mais l'on pensait alors qu'il s'agirait de sondes russes, pas américaines...

«La conclusion selon laquelle Kosmos 2542 surveille le satellite NRO relève de la spéculation, mais celle-ci est appuyée par les données orbitales. Actuellement, c'est la raison la plus probable expliquant pourquoi le satellite russe a manœuvré comme il l'a fait et pourquoi il se trouve sur cette orbite», analyse Brian Weeden, directeur de la planification des programmes pour la Secure World Foundation.

Ce type d'incident n'est pas nouveau. En 2015, le Russe Luch a collé aux basques deux satellites américains de communication pendant près de cinq mois. Les États-Unis eux-mêmes disposent d'un programme de sondes, GSSAP, entièrement dédié à cette pratique.

Que va-t-il se passer maintenant? Probablement pas grand-chose. Mais cela nous rappelle qu'en l'absence de protocole établi pour ce genre d'incidents, ceux-ci peuvent rapidement dégénérer. En guerre des étoiles?

En ce moment

Le remdesivir, médicament douteux mais gros profits

Biz

Le remdesivir, médicament douteux mais gros profits

La molécule de Gilead lui a rapporté 873 millions de dollars, malgré une efficacité contestable.

Quel gouvernement pour Mars?, l'IPO record d'Ant Group, Apple se plante, une journée sur korii.

Et Cætera

Quel gouvernement pour Mars?, l'IPO record d'Ant Group, Apple se plante, une journée sur korii.

Ce qu'il fallait lire aujourd'hui.

Elon Musk veut (littéralement) faire la loi sur Mars

Et Cætera

Elon Musk veut (littéralement) faire la loi sur Mars

Selon le patron de SpaceX, une fois colonisée, la planète rouge n'obéira à aucune loi ou gouvernement terrien.