Blip! Blip! Blip! | Graham Holtshausen via Unsplash
Blip! Blip! Blip! | Graham Holtshausen via Unsplash

Depuis la Voie lactée, un mystérieux objet envoie un signal à la Terre toutes les 18,18 minutes

C'est «effrayant», expliquent les astronomes.

En science, les incertitudes sont souvent plus excitantes que les confirmations, et celles qui font ces derniers jours se gratter la tête à quelques astronomes perplexes ont de quoi nourrir un embryon de scénario hollywoodien: dans la Voie lactée, un mystérieux objet envoie vers la Terre un signal toutes les 18,18 minutes.

Comme l'explique New Atlas, le phénomène a été découvert par une équipe de scientifiques grâce au Murchison Widefield Array (MWA), un radiotélescope basse fréquence géant basé en Australie, chargé de scruter les cieux pour mieux en comprendre le passé le plus primitif.

Comme dans un film, alors qu'il cherchait machinalement des objets de passage dans la Voie lactée, un étudiant nommé Tyrone O'Doherty est tombé sur un signal puissant, qui semblait ne pouvoir venir d'aucun objet déjà connu de la science.

En fouinant dans les données massives captées auparavant par le radiotélescope pour la même zone, l'équipe s'est rendu compte que le signal capté n'était pas un phénomène unique. Bien au contraire: lorsque la chose qui l'émet est active, il se répète toutes les 18,18 minutes.

Un coucou suisse, en plus lointain

«Cet objet apparaissait et disparaissait en quelques heures durant nos observations, a décrit Natasha Hurley-Walker, responsable de l'équipe en charge de la découverte. C'était complètement inattendu. C'était un peu effrayant pour un astronome, car aucun objet céleste connu ne se comporte de la sorte. Et c'est plutôt proche de nous –à environ 4.000 années-lumière. C'est dans notre pré carré galactique.»

Plus étrange encore, l'objet en question s'est «réveillé» en janvier 2018, puis n'a plus envoyé de signal le mois suivant, avant de reprendre ses envois toutes les 18,18 minutes en mars. Or, rien n'apparaissait dans les données les cinq années précédant cette activité, et la chose a depuis retrouvé le silence.

Les scientifiques cherchent donc à comprendre de quoi il retourne. Une civilisation extraterrestre? Peu probable, expliquent-ils: les caractéristiques du signal envoyé semblent plutôt être celles d'un objet naturel.

Parce qu'il semble être rotatif et pourvu d'un champ magnétique, il pourrait s'agir d'un pulsar ou d'un magnétar, mais aux propriétés étranges et jusqu'alors inconnues –il tournerait beaucoup plus lentement que ce que la science a déjà observé.

«Le fait est que, lorsqu'on effectue tous les calculs nécessaires, on sait que ces objets ne devraient pas disposer d'assez d'énergie pour produire ce type de signal radio, toutes les 20 minutes», précise Hurley-Walker, dont l'équipe a publié ses trouvailles dans Nature, et les a expliquées dans une vidéo visible ci-dessous.

Natasha Hurley-Walker émettent l'hypothèse qu'il s'agit d'un «magnétar à période ultra-longue», un magnétar à rotation longue, ce qui existait en théorie mais qui n'avait jamais été observé dans la nature. Ce type d'astre pourrait aussi être responsable des sursauts radio rapides, autre mystère de la nature que la science cherche à comprendre.

Quelle que soit sa nature, il faudra que le bidule se réveille à nouveau, ou que d'autres coins de l'univers en révèlent, pour permettre plus d'observation et de compréhension.

À moins que, pour contredire les scientifiques et rêver comme dans un vieux film américain, il ne s'agisse des premiers signes d'une vie extraterrestre intelligente, planquée toute proche et prête à venir nous saluer en personne.

En ce moment

🌀 Un vol effrayant au cœur de l'ouragan 🔫 Un lance-grenades automatique en Palestine 🧮 Les «posits» qui bouleversent les maths, hier sur korii.

Et Cætera

🌀 Un vol effrayant au cœur de l'ouragan 🔫 Un lance-grenades automatique en Palestine 🧮 Les «posits» qui bouleversent les maths, hier sur korii.

Quatre articles pour voir le monde d'un autre œil.

Les «posits», une nouvelle forme de nombres qui révolutionne l'IA

Tech

Les «posits», une nouvelle forme de nombres qui révolutionne l'IA

Une précision 10.000 fois supérieure à la normale.

La première tourelle israélienne contrôlée par une IA vient d'être installée en Palestine

Tech

La première tourelle israélienne contrôlée par une IA vient d'être installée en Palestine

Selon l'armée, elle ne tire pas (encore) de balles réelles.