Le StarHopper, l'un des prototypes de SpaceX, dans les environs de Boca Chica. | Loren Elliott / Getty Images North America / AFP
Le StarHopper, l'un des prototypes de SpaceX, dans les environs de Boca Chica. | Loren Elliott / Getty Images North America / AFP

Avec SpaceX comme voisin, vivre à Boca Chica est un enfer

Dans la petite ville du Texas, l'installation d'un site de test et de lancement tourne au cauchemar pour la population.

Mais que fait Julien Courbet? Boca Chica était autrefois un petit coin de paradis, riche en faune et en flore, tout au sud du Texas. Il est essentiellement habité par des retraité·es venu·es chercher le calme, qui n'y vivent pas forcément toute l'année. Mais depuis l'arrivée de SpaceX, la qualité de vie n'est plus au rendez-vous.

En 2011, l'entreprise se met en quête d'un «Cap Canaveral privé» pour lancer ses fusées Falcon 9, près de l'Équateur. Elon Musk jette son dévolu sur le Texas, avec le soutien des autorités locales. Évoquant un maximum de douze lancements par an, il promet la création de 500 emplois locaux payés en moyenne 55.000 dollars par an [50.457 euros]. Le chantier est lancé en 2014.

Les débuts du site de Boca Chica sont difficiles: le sol n'est pas assez solide et plusieurs fusées explosent accidentellement. Cela se cumule avec des problèmes déclenchés par Elon Musk lui-même; la NASA l'accable pour avoir fumé du cannabis dans l'émission de Joe Rogan, et il écope d'une amende de 20 millions de dollars de la SEC, à la suite d'un tweet considéré comme une tentative de manipulation des cours.

Une situation explosive

En mai 2019, l'entreprise prend discrètement une décision lourde de conséquences: Boca Chica n'est plus le site de lancement des fusées Falcon, mais celui du «programme expérimental de tests» de Starship, le deuxième étage de la Big Falcon Rocket, son lanceur orbital super lourd. Celui-ci est désormais au cœur des priorités de SpaceX.

Les travaux se déroulent désormais sept jours sur sept, 24 heures sur 24. En juin, la plage est fermée une douzaine de fois alors que les températures grimpent. En juillet, un test de moteur provoque un important incendie.

Mi-novembre, la fusée Starship MK1 explose en plein vol. Les travaux s'intensifient encore. En février, le Starship SN1 subit une avarie catastrophique au sol lors d'un test de pressurisation.

Les résident·es ont le plus grand mal à dormir la nuit, renforcent leurs fenêtres et redoutent un accident encore plus grave. Depuis son arrivée, SpaceX a déjà racheté plus de 150 maisons de l'agglomération, parfois pour le triple de leur prix.

Certain·es voulaient rester quoi qu'il arrive, mais ces nuisances exponentielles commencent à entamer leur détermination.

En ce moment

Le cristal temporel de Google, ou le grand bond en avant de l'informatique quantique

Et Cætera

Le cristal temporel de Google, ou le grand bond en avant de l'informatique quantique

Un nouvel état de la matière aux propriétés impossibles.

Station spatiale internationale: après Nauka, le torchon brûle entre la NASA et Roscosmos

Et Cætera

Station spatiale internationale: après Nauka, le torchon brûle entre la NASA et Roscosmos

Du rififi en orbite terrestre basse.

La branlée du Pentagone, des voitures qui roulent au sel, l'hydrogène du nucléaire, une journée sur korii.

Et Cætera

La branlée du Pentagone, des voitures qui roulent au sel, l'hydrogène du nucléaire, une journée sur korii.

Quatre articles pour poser un autre regard sur le monde.