Ce navire transporte-t-il des iPhones et des chaises de jardin, ou bien un essaim de drones hautement létaux? | Sergio Souza via Unsplash
Ce navire transporte-t-il des iPhones et des chaises de jardin, ou bien un essaim de drones hautement létaux? | Sergio Souza via Unsplash

Des porte-conteneurs remplis de drones, l'arme ultime de l'US Air Force?

Déployés dans le Pacifique, les navires pourraient être utilisés lors d'une hypothétique guerre contre la Chine.

Imaginons des porte-conteneurs d'apparence tout à fait normale; soudain, ils libérent des centaines de drones prêts à attaquer: telle est la proposition faite par l'entreprise d'armement Kratos Defense à l'armée de l'air américaine.

Le système utiliserait le drone de combat furtif XQ-58A Valkyrie. Celui-ci n'a pas besoin d'une piste de décollage ou d'atterrissage: il est lancé à l'aide de fusées via un court rail pointé vers le ciel.

«En cas de crise avec la Chine, l'Air Force pourrait déployer les porte-conteneurs vers les petites îles du Pacifique, soit par bateau, soit par transporteur C-130J Super Hercules. Un petit nombre de personnels de l'Air Force se déploierait également», explique Popular Mechanics.

Une fois en vol, le XQ-58A Valkyrie pourrait effectuer de longs trajets jusqu'en territoire ennemi, pour y attaquer soit d'autres avions, s'il est équipé de missiles air-air, soit des cibles au sol, s'il est chargé de deux bombes guidées GBU-39B.

Les caractéristiques du drone de combat le rapprochent d'un avion de chasse: il mesure 9 mètres de long pour 8 mètres d'envergure, est capable d'atteindre Mach 0,95 et possède une autonomie de 3.000 miles nautiques [5.556 km].

Avantage du camouflage

En cas de conflit armé avec la Chine, «les Valkyries stationnés sur le territoire américain de Guam, par exemple, pourraient facilement atteindre Hong Kong, Shanghai et même Pékin. Les drones stationnés encore plus près de la Chine pourraient pénétrer encore plus profondément dans le pays», relève Popular Mechanics.

Par ailleurs, ce système présente l'avantage du camouflage. «Si un conteneur de 6 mètres peut réellement contenir [des drones] et que j'ai 1.000 conteneurs de 6 mètres répartis dans la région, comment savoir en tant qu'adversaire lequel dispose réellement de la capacité et lequel est simplement vide?», souligne le géneral C.Q. Brown, qui prendra bientôt la tête de l'US Air Force.

Le recours aux drones de combat est également plus économique. Chacun vaut entre 2 et 3 millions de dollars, un prix à majorer de 10% à 13% pour le porte-conteneurs et le lancement, tandis qu'un avion de chasse F-35A coûte 90 millions et représente 352 millions de frais sur l'ensemble de son cycle de vie.

Le XQ-58A Valkyrie ne peut certes pas remplacer totalement le F35-A, mais il pourrait s'y substituer pour certaines missions, pour un prix défiant toute concurrence.

En ce moment

Les camions fantômes de Nikola, la bourde d'Intel, les pénuries du vaccin anti-Covid, l'hebdo de korii.

Et Cætera

Les camions fantômes de Nikola, la bourde d'Intel, les pénuries du vaccin anti-Covid, l'hebdo de korii.

Dix articles pour mieux profiter de votre dimanche.

Entre SF et propagande: la conquête spatiale soviétique en images

Et Cætera

Entre SF et propagande: la conquête spatiale soviétique en images

Un livre retrace les décennies du magazine Teknika Molodezhi et ses illustrations futuristes qui ont marqué des générations de Russes.

La mort au bout du ransomware

Et Cætera

La mort au bout du ransomware

Une cyberattaque mal ciblée a paralysé un hôpital allemand et peut-être causé la mort d'une femme.