Première étape: apprendre à l'algorithme à reconnaître l'animal. | Red Zeppelin via Unsplash

Première étape: apprendre à l'algorithme à reconnaître l'animal. | Red Zeppelin via Unsplash

Aux États-Unis, des panneaux photovoltaïques tueurs d'oiseaux

Le pays compte résoudre le problème grâce à l'intelligence artificielle.

L'énergie solaire a le vent en poupe. Surtout, elle coûte de moins en moins cher grâce à la baisse des coûts de production des panneaux photovoltaïques. Une aubaine pour les États-Unis qui peuvent profiter de leurs grandes étendues ensoleillées pour mettre en place ces installations.

Problème: ces grandes centrales solaires sont de véritables pièges à oiseaux. Les volatiles qui les approchent de trop près se retrouvent carbonisés. Jusqu'ici, le phénomène était peu considéré.

En 2016, une étude se penche sur le phénomène et estime que le parc solaire des États-Unis tue entre 37.800 et 138.600 oiseaux par an. Pas très éthique pour des installations qui se veulent écologiques... d'autant plus que ce bilan pourrait tripler au fur et à mesure de la mise en route de nouvelles constructions.

Il est difficile de savoir exactement pourquoi autant d'oiseaux meurent de cette façon. Une des hypothèses avancées: ces animaux confondent le miroitement des panneaux photovoltaïques avec celui d'un lac, et tentent alors de s'en approcher.

Pour mieux comprendre, le département de l'Énergie a alloué 1,3 million de dollars [1,1 million d'euros] à une équipe de scientifiques afin qu'ils conçoivent une d'intelligence artificielle (IA) qui permettra d'étudier les comportements aviaires.

Multiples contraintes

Première étape: apprendre à l'IA à reconnaître ce qu'est un oiseau. Une tâche loin d'être évidente, puisque ces animaux ont toutes sortes de couleurs, formes, tailles et vitesses de vol.

Mais il n'est pas possible de fournir uniquement des photos à l'algorithme. Lorsqu'un oiseau vole «sur certaines images vous verrez un point, sur d'autres ses ailes déployées, et nous avons besoin de traquer des objets qui bougent à travers l'image», explique Yuki Hamada, qui dirige le projet.

Les scientifiques se heurtent également à un obstacle matériel. Les centrales solaires photovoltaïques sont fréquemment situées au milieu de nul part, et contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'énergie disponible sur le site est limité, tout comme l'accès à internet. Pas idéal pour installer un ordinateur qui doit traiter des tonnes de données en temps réel...

Une fois que cette IA sera fonctionnelle, elle sera une ressource précieuse pour mieux comprendre ce triste phénomène et tenter d'y remédier. D'ici là, l'affaire reste un mystère.

En ce moment

Le Dôme de fer israélien, les terres agricoles de Bill Gates, le méga-yacht de Jeff Bezos, une journée sur korii.

Et Cætera

Le Dôme de fer israélien, les terres agricoles de Bill Gates, le méga-yacht de Jeff Bezos, une journée sur korii.

Quatre articles pour comprendre l'envers du monde.

Jeff Bezos s'offre un méga-yacht à 500 millions de dollars

Et Cætera

Jeff Bezos s'offre un méga-yacht à 500 millions de dollars

Les commandes de bateaux fastueux grossissent au même rythme que la fortune des milliardaires.

Les avions trop automatisés sont un casse-tête pour les pilotes

Tech

Les avions trop automatisés sont un casse-tête pour les pilotes

Les erreurs humaines ne sont pas la première cause des crashs aériens.