Les promesses du fameux sceptique ne sont pas tout à fait tenues. | Brendan Smialowski / AFP
Les promesses du fameux sceptique ne sont pas tout à fait tenues. | Brendan Smialowski / AFP

Les respirateurs livrés par Elon Musk ne sont-ils que du vent?

Accusé d'avoir envoyé des machines inadaptées aux établissements de santé, le patron de Tesla se défend.

Y aurait-il tromperie sur la marchandise? Le 18 mars, Elon Musk s'est engagé à fournir 1.200 respirateurs artificiels, aussi appelés ventilateurs, à des établissements de soins américains pour les aider à faire face à la pandémie de Covid-19. Aujourd'hui, les machines livrées par l'entrepreneur font polémique.

Un tweet publié par NYC Health + Hospitals le 31 mars montre que les quarante équipements envoyés à des hôpitaux new-yorkais sont des dispositifs à pression positive bi-niveau (BiPAP) de la société ResMed, conçus pour la ventilation non invasive (VNI).

Il ne s'agit donc pas de respirateurs adaptés à la prise en charge des formes les plus sévères de Covid-19, qui nécessitent une ventilation intrusive (VI). Leur fonctionnement est similaire, mais ils ne peuvent en l'état acheminer l'oxygène jusque dans les poumons des malades.

«Tous les hôpitaux ont reçu les spécifications exactes des ventilateurs ResMed et Philips avant la livraison, et tous ont confirmé qu'ils seraient très utiles», s'est défendu Elon Musk face aux critiques.

Risque accru de contamination

Andrew Cuomo, le gouverneur de l'État de New York, a par ailleurs déclaré le 2 avril que des respirateurs similaires à ceux fournis par le patron de Tesla seraient convertis en respirateurs plus invasifs, conformément aux besoins du système de santé.

«[L'État de New York] a approuvé des protocoles qui nous permettront d'utiliser des machines BiPAP comme respirateurs, et nous avons déjà acquis 3.000 de ces machines pour les déployer dans les hôpitaux qui en ont le plus besoin», a-t-il précisé.

Si la Food and Drug Administration (FDA) a approuvé ce type de conversion, la radio publique NPR rappelle que la Société américaine des anesthésistes a publié une mise en garde au mois de février dernier: une fois modifiées, ces machines pourraient accroître le risque de transmission du coronavirus en laissant l'air s'échapper.

Au 16 avril, l'État de New York enregistrait près de 214.000 cas de Covid-19 et 11.586 décès. À l'échelle nationale, 636.776 contaminations et 28.583 morts étaient déjà recensées.

La gestion erratique de la pandémie par le président Donald Trump et les faiblesses du système de santé américain ont engendré une situation catastrophique.

En ce moment

Des gènes humains renommés à cause d'erreurs Excel

Et Cætera

Des gènes humains renommés à cause d'erreurs Excel

Les corrections automatiques du logiciel de Microsoft sont un vrai casse-tête pour les équipes de recherche.

Des satellites vulnérables mettent avions et navires en danger

Tech

Des satellites vulnérables mettent avions et navires en danger

En interceptant le flux d'un fournisseur d'accès à internet, un chercheur s'est fait passer pour un appareil en vol.

Malgré des ventes record, l'action de Beyond Meat dévisse

Biz

Malgré des ventes record, l'action de Beyond Meat dévisse

La moitié des revenus de la start-up alimentaire sont issus de la restauration, durement touchée par la pandémie.