L'ordinateur quantique fait partie des technologies de pointe sur lesquelles le pays de l'Oncle Sam est en train de perdre sa suprématie. | TheDigitalArtist via Pixabay
L'ordinateur quantique fait partie des technologies de pointe sur lesquelles le pays de l'Oncle Sam est en train de perdre sa suprématie. | TheDigitalArtist via Pixabay

Les États-Unis perdent leur avance technologique

La Chine, la Corée du Sud ou encore Israël investissent davantage dans la recherche.

Être le champion de l'innovation technologique n'est pas qu'une question de puissance économique. Cela constitue aussi un enjeu essentiel pour la domination géopolitique et pour la sécurité nationale d'un pays.

Les États-Unis mènent la danse mondiale de l'innovation. Le pays a imposé sa suprématie dans le domaine de l'intelligence artificielle et dans le secteur de l'ordinateur quantique. C'était le cas jusqu'à ce qu'un rapport du groupe Aspen Cybersecurity fasse état de la montée en puissance de la Chine dans ces domaines. Les technologies américaines pourraient bien perdre leur avantage.

Histoire d'idéologie

«L'Amérique va-t-elle créer les technologies qui protègent les Américains?s'interroge Lisa Monaco, la coprésidente du groupe Aspen dans une interview pour Axios. Les valeurs américaines imprégneront-elles les technologies du futur?»

Le rapport Aspen explique que l'Amérique du Nord a pu s'imposer grâce à ses investissements dans les sciences fondamentales et l'éducation, mais aussi parce que l'infrastructure des pays conccurents avait été décimée par la guerre. Les vagues d'immigration ont permis au pays d'innover en masse et la compétition avec le bloc de l'Union soviétique a maintenu les industriels sur le qui-vive pendant des années.

Investissements made in China

Dorénavant, la Chine, mais aussi la Corée du Sud ou Israël investissent davantage dans la recherche que les États-Unis. La Chine publie aussi un nombre plus important d'études scientifiques sur l'intelligence artificielle depuis 2005 –et leur qualité s'améliore drastiquement, d'après l'Allen Institute. D'ici à 2030, la République populaire pourrait bien devenir le plus gros investisseur en recherche et développement, d'après un rapport du Conseil des relations internationales (CFR).

La course à l'intelligence artificielle n'est pas le seul enjeu: la 5G, la cryptographie quantique ou le développement de technologies écologiques pour assurer le futur de l'agriculture sont également des technologies dont les règlementations et les bases fondamentales occupent le cœur des préoccupations internationales.

Les entités gouvernementales sont en train de se rendre compte que, avec les nouvelles technologies, les entreprises détiennent un pouvoir qui va croissant. Qu'il s'agisse des malversations de Facebook concernant les élections américaines, de la gestion des données relatives à la vie privée ou de la conccurence déloyale, les géants de la Silicon Valley sont désomais passés sous la surveillance de la justice américaine –et vont probablement le rester.

Les entreprises à l'origine de ces technologies, si elles changent de continent, tomberont sous le coup de règles qui seront décidées ailleurs.

En ce moment

La plus grosse arnaque de la Silicon Valley, la gentrification vue de Google Maps, le hacking des DAB, une semaine sur korii.

Et Cætera

La plus grosse arnaque de la Silicon Valley, la gentrification vue de Google Maps, le hacking des DAB, une semaine sur korii.

Retour sur une riche semaine.

Des trottinettes télécommandées, Alicem en question, l'espionnage low cost, à lire sur korii.

Et Cætera

Des trottinettes télécommandées, Alicem en question, l'espionnage low cost, à lire sur korii.

Le récap' du jour.

Les personnes en surpoids plus susceptibles d'être censurées par Instagram

Et Cætera

Les personnes en surpoids plus susceptibles d'être censurées par Instagram

L'algorithme de la plateforme signalerait davantage leurs photos dénudées que celles des personnes minces.