L'air marin, ça creuse. | Axel Heimken / AFP
L'air marin, ça creuse. | Axel Heimken / AFP

Premier coup de pelle pour le plus long tunnel immergé du monde

Il reliera l'Allemagne au Danemark en 2029 mais fait l'objet de multiples oppositions.

En 2029, il sera possible de relier Hambourg à Copenhague en moins de deux heures et demi, grâce à un tunnel de 18 kilomètres de long sous la mer Baltique.

Le Fehmarnbelt sera alors le plus long tunnel routier et ferroviaire immergé au monde, selon Euronews (le tunnel immergé le plus long, à Hong Kong, ne fait actuellement «que» 6,7 kilomètres de long).

«Il s'agit d'un des plus gros projets d'infrastructure de transport d'Europe de la décennie actuelle», s'est félicité Enak Ferlemann, le secrétaire d'État au ministère allemand des Transports, qui a donné le coup d'envoi des travaux côté allemand à Puttgarden.

«Grâce à cette nouvelle liaison, toute la Scandinavie sera plus étroitement reliée à l'Europe continentale», a renchéri son collègue Benny Engelbrecht, le ministre danois des transports. Le tunnel permettra ainsi un gain de temps de cinquante minutes par rapport au trajet actuel (une heure de ferry ou 160 km de détour par la route).

Après avoir envisagé de construire un pont sur le détroit, les ingénieurs ont finalement opté pour un tunnel immergé de cinq voies (deux pour les voitures, deux pour le rail et une voie technique).

Le tunnel comprendra quatre-vingt-neuf sections différentes, d'une longueur de 217 mètres chacune et pesant pas moins de 73.000 tonnes, qui seront construites et coulées en cale sèche. Elles seront ensuite raccordées sous l'eau et pompées à vide.

Impossible en effet de forer directement dans le sous-sol marin, car les couches géologiques sont trop fragiles à cet endroit. Un chenal sera donc creusé au fond de l'eau où seront déposées les sections.

Le sable et les pierres excavés pour la tranchée du tunnel, soit 19 millions de mètres cubes au total, serviront à remblayer l'estran à l'entrée du tunnel, ajoutant 300 hectares de terre ferme côté danois.

Obstructions

Dirigé par Vinci, le chantier a pourtant pris beaucoup de retard. À l'origine, le tunnel devait en effet être achevé… cette année. Mais si les travaux ont débuté depuis plusieurs mois côté danois, ils font l'objet d'une obstruction acharnée côté allemand, rapporte le journal Tagesshau.

Les opposants, qui dénoncent un projet «inutile» et «désastreux écologiquement», ont multiplié les plaintes civiles et les recours administratifs. Selon les associations écologistes, le tunnel passe au milieu d'une zone marine protégée avec des récifs et des bancs de sable rares servant de refuge aux marsouins, aux phoques, aux éponges et aux coquillages.

Les opposants estiment également que les prévisions de trafic sont surestimées, alors que les ferries traversant le détroit ne sont déjà remplis qu'à 40%.

«Même si le trafic devait doubler pour atteindre 12.000 véhicules par jour, comme le prévoient les planificateurs, c'est proportionnellement si peu qu'on ne construirait même pas une route de contournement pour cela», dénonce par exemple l'ONG écologiste Nabu.

Les allemands n'ont pourtant pas trop à se plaindre. Les Danois vont en effet prendre en charge l'intégralité des 7,1 à 7,4 milliards de coût de construction du tunnel, l'Allemagne payant uniquement le raccordement routier et ferroviaire, soit 3,5 milliards d'euros.

Ces bisbilles rappellent les difficultés des projets transfrontaliers comme celui du tunnel Lyon-Turin entre la France et l'Italie, qui fait lui aussi l'objet d'obstructions de toutes parts, notamment du gouvernement italien. Lancé en 1995, le projet ne devrait pas être mis en service avant 2030.

En ce moment

Dans l'espace, le statoréacteur restera longtemps de la science-fiction

Tech

Dans l'espace, le statoréacteur restera longtemps de la science-fiction

La promesse est pourtant belle.

Le Hamas accuse Israël d'avoir tué un plongeur à l'aide d'un dauphin de combat

Et Cætera

Le Hamas accuse Israël d'avoir tué un plongeur à l'aide d'un dauphin de combat

Une accusation pas si bizarre qu'il n'y paraît.

«The Enigma», le diamant noir de 555,5 carats venu d'outre-espace

Tech

«The Enigma», le diamant noir de 555,5 carats venu d'outre-espace

Un investissement extraterrestre.