Sombre, le futur? Pas forcément: les innovations listées par Bill Gates peuvent lui offrir un peu de lumière. | Tom Parkes via Unsplash
Sombre, le futur? Pas forcément: les innovations listées par Bill Gates peuvent lui offrir un peu de lumière. | Tom Parkes via Unsplash

Les 10 technologies qui vont changer le monde, selon Bill Gates

Quand Bill Gates, pour la très solide Technologie Review du MIT, parle du futur, on l'écoute et on prend note.

Quand un homme comme Bill Gates s'amuse à dessiner le futur, on a tendance à tendre l'oreille –certes, l'Américain n'est pas Nostradamus, mais la multitude de ses milliards prouve qu'il dispose de solides références pour viser juste. Et quand il détaille pour la très sérieuse Technology Review du MIT les dix technologies qui vont selon lui bouleverser notre monde dans un avenir proche, on le lit très sagement et on prend note.

«Mon esprit s'est tourné vers la charrue, explique-t-il en introduction de ses prédictions. Les charrues sont une excellente incarnation de l'histoire de l'innovation. Les êtres humains les utilisent depuis 4.000 avant Jésus-Christ, quand les Mésopotamiens aéraient le sol avec des bâtons pointus. Nous avons lentement affiné et amélioré le concept, et les charrues d'aujourd'hui sont des merveilles technologiques.»

Robotique, médecine et énergie

Première technologie élue par Gates: l'agilité robotique. Elle est encore incertaine, mais la vision quotidienne et ahurie de vidéos de robots maîtrisant le Jenga comme des moines Shaolin ou réalisant des saltos arrières dignes de Nadia Comaneci prouve que les machines font de rapides progrès, qui pourraient à terme bouleverser beaucoup de choses dans l'industrie.

Seconde révolution en approche: une énergie nucléaire de nouvelle génération, avec des réacteurs à fusion plus sûrs, dont l'avènement semble désormais plausible à moyen terme. Des sociétés travaillent déjà à la miniaturisation de ces unités de production, promettant une réduction drastique des risques écologiques et financiers.

Vient ensuite, toujours selon Gates, la détection précoce des naissances prématurées, qui concernent un bébé sur dix et posent de sérieux problèmes en matière de mortalité infantile, en particulier dans les pays les moins dotés en infrastructures dédiées. Un chercheur américain de l'université de Stanford travaille sur un test sanguin qui pourrait être opérationnel d'ici cinq ans et sauver beaucoup de jeunes vies.

Toujours dans le champ médical, la recherche progresse rapidement sur une nouvelle manière d'explorer l'intestin humain. Cancer colorectal, syndrôme du côlon irritable, maladie de Crohn: les maladies liées à notre système digestif sont parmi les plus courantes, sournoises, mortelles et accessoirement coûteuses qui soient. Les «dysfonctions entériques environnementales», également très répandues dans les pays pauvres, sont source de malnutrition et de retard de développement. Un moyen simplifié de détecter ces pathologies pourrait là encore sauver de nombreuses vies: c'est ce sur quoi planche le Massachusetts General Hospital, où est expérimenté une sonde qui s'avale simplement et permet d'effectuer tous les tests nécéssaires, sans anesthésie ou procédure lourde.

Un vaccin anti-cancer personnalisé est également cité par Gates. Rien qui ne relève de l'utopie: la chose, qui utilise les défenses immunitaires propres à chaque corps pour détruire les cellules cancéreuses, est déjà en test sur l'être humain.

«Alt-viande» et toilettes pour tout le monde

Et dans nos assiettes? Des burgers. Mais des burgers sans burger: trouver un substitut consommable et apprécié à la viande est devenu crucial en matière environnementale. Les Nations unies annoncent une population mondiale de 9,8 milliards de têtes en 2050, avec une consommation de viande qui pourrait croître de 70% par rapport à 2005. Une catastrophe écologique de plus que des start-ups spécialisées dans l'alt-carne, créée en laboratoire ou à base de plantes, cherchent à atténuer.

Tout ceci semble bien joli, mais la planète n'est-elle pas déjà condamnée par le réchauffement climatique engendré par les émissions colossales de dioxyde de carbone par l'être humain? Pas forcément. Carbon Engineering (dans laquelle Bill Gates a placé quelques billets), Climeworks ou Global Thermostat sont autant de sociétés faisant le pari de la recapture, du stockage ou du recyclage de CO2, peut-être le seul moyen d'éviter à la Terre de se transformer en un invivable sauna. Le coût estimé de cette capture baisse, et elle pourrait être utilisée dans la création de carburants synthétiques. Le marché pourrait donc trouver un intérêt à financer ces cruciales recherches.

Une autre des technologies présentées comme potentiellement révolutionnaires par Bill Gates est déjà au poignet de l'auteur de ces lignes: un électrocardiogramme portable et permanent, en l'occurrence celui offert depuis peu par l'Apple Watch à ses utilisateurs et utilisatrices dans certaines régions du monde. Apple n'est bien sûr pas la seule à proposer un tel produit, mais la surveillance active de troubles cardiaques potentiellement mortels peut faire gagner quelques années d'espérance de vie à celles et ceux qui en ont besoin –certaines personnes peuvent même déjà remercier la technologie.

C'est l'un des plus fameux chevaux de bataille de la Fondation Bill & Melinda Gates, qui lui a même dédié un concours public ad hoc: point d'avenir sans hygiène. Et celle-ci passe notamment voire avant tout par des toilettes sûres: plus de deux milliards d'êtres humains n'ont aucun accès à un quelconque système d'assainissement, et nombre des maladies et épidémies dont souffrent les pays pauvres trouvent leur source dans l'absence de couverture de ce besoin basique. De nombreux équipes de recherche planchent donc sur l'invention de toilettes simples, peu coûteuses, adaptables partout et ne nécessitant pas la création d'un coûteux système d'égouts. La fin de l'anarchie des défécations sera pour beaucoup la première brique vers un avenir plus solide.

Dernier espoir cité par Bill Gates: l'amélioration drastique des assistants vocaux, bientôt capables de discussions logiques et lissées, à des années-lumières de la simple prise d'ordre que permettent pour l'instant Alexa, Siri ou l'assistant Google. Selon Gates, ce sont ces améliorations très rapides qui permettront aux robots conversationnels de réellement alléger le quotidien de leurs utilisateurs et utilisatrices.

En ce moment

Les protest-hackers à Hong Kong, un joypad inclusif, des données sensibles en libre accès, aujourd'hui sur korii.

Et Cætera

Les protest-hackers à Hong Kong, un joypad inclusif, des données sensibles en libre accès, aujourd'hui sur korii.

(Et plein d'autres choses aussii.)

Les données médicales de 5 millions de personnes en libre accès sur internet

Et Cætera

Les données médicales de 5 millions de personnes en libre accès sur internet

Une simple recherche en ligne suffit pour consulter les données de santé de millions de patient·es américain·es et d'autres nationalités.

Avec le Xbox Adaptive Controller, le jeu vidéo devient enfin inclusif

Tech

Avec le Xbox Adaptive Controller, le jeu vidéo devient enfin inclusif

Merveille de design, la manette a été conçue pour s'adapter à l'infinité des situations de handicap.