Un flingue de haute technologie pour des guerres sans dégât, sinon sur les finances. | Hasbro
Un flingue de haute technologie pour des guerres sans dégât, sinon sur les finances. | Hasbro

Le nouveau blaster Nerf tire loin, mais uniquement avec des fléchettes officielles

Pour combattre la contrefaçon et maximiser ses profits, Hasbro impose des DRM aux projectiles de son jouet-phare.

Le nouveau pistolet Nerf d'Hasbro tire à 37 mètres. Imaginez la scène. Entre vos mains, le blaster Ultra One, sa réserve de vingt-cinq munitions et son tambour motorisé –qui n'est d'ailleurs pas sans rappeler des images bien moins ludiques. Vous activez la gâchette. La petite fléchette en mousse bleue et rouge vole à travers tout le jardin pour cueillir à l'épaule votre petit frère à découvert.

De quoi réinventer les batailles d'enfants, les week-ends entre collègues ou les immenses «Nerf wars» («guerres de Nerf») qu'organisent les fans, souvent sur des terrains plus accessibles que ceux réservés au paintball ou à l'airsoft et avec des blasters modifiés pour augmenter la portée des projectiles.

Un DRM pour fléchettes

Jour de joie, donc, pour les enfants aventuriers et la Nerf Internet Community. Sauf qu'Hasbro a également inclus un système de sécurité à son Ultra One Blaster: le flingue contrôle les contrefaçons.

«Si le canon détecte une fléchette incompatible dans le tambour, il ne l'enclenchera tout simplement pas et passera à la chambre suivante», a confié l'un des dirigeants d'Hasbro au Wall Street Journal.

L'entreprise de jouets a donc créé un DRM… pour ses fléchettes. Pour les non-Steamers, DRM signifie Digital rights management (Gestion des droits numériques en français). C'est la technologie qui crypte les ebooks, les jeux vidéo, les films ou les séries pour en empêcher le téléchargement ou la revente illégale.

Comme il était trop facile de créer des répliques des munitions existantes, Hasbro a déposé un brevet pour ses nouvelles ultra-fléchettes –dont la tête est équipée d'ailerons plus aérodynamiques et fabriquée dans un matériau plus léger– et verrouillé son produit.

Fléchettes et contrefaçons

Ce choix pourrait poser problème aux parents et aux organisateurs des «Nerf wars», car il risque d'en augmenter le coût. Jusqu'à présent, il était facile de trouver en ligne des imitations des fléchettes Nerf: il est possible, sur internet, d'en acheter des centaines pour quelques euros.

Dans le cas des «Nerf wars», les organisateurs préparaient de gros stocks d'imitations des fléchettes et les mettaient à disposition des participant·es. De cette manière, personne n'avait besoin de ramener ses propres munitions (ou de passer des heures à ensuite ratisser le terrain à leur recherche) et les même projectiles pouvaient servir d'un événement sur l'autre.

Mais les questions de budget pourraient bien rester secondaires face à l'amélioration notable du produit. La dernière innovation du blaster Nerf remontait à 2014, au modèle Elite XD qui avait amélioré la puissance du moteur pour une portée de 27 mètres.

L'Ultra One Blaster sera disponible dès le 1er octobre pour 49,99 dollars aux États-Unis, soit 46 euros environ. Sa date de sortie française n'a en revanche pas encore été annoncée.

En ce moment

Fraude fiscale aux États-Unis: «Faites ce que je dis, pas ce que je fais»

Biz

Fraude fiscale aux États-Unis: «Faites ce que je dis, pas ce que je fais»

HSBC vient d’être pénalisée de 172 millions d'euros par les États-Unis –un pays plus tendre avec ses propres États.

Environ 45 millions d'euros du denier de Saint-Pierre servirait à équilibrer le budget du Vatican

Biz

Environ 45 millions d'euros du denier de Saint-Pierre servirait à équilibrer le budget du Vatican

Seuls 10% des dons recueillis reviendraient à des causes charitables, selon le Wall Street Journal.

The Pirate Bay tente une percée dans le monde du streaming

Et Cætera

The Pirate Bay tente une percée dans le monde du streaming

Le site de téléchargement illégal serait en train de mettre au point cette nouvelle option.