La bête. | STR / Jiji Press / AFP
La bête. | STR / Jiji Press / AFP

L'ordinateur le plus puissant au monde est désormais japonais

Fugaku est 2,8 fois plus véloce que son principal concurrent, l'américain Summit.

Installé au Riken Center for Computational Science de la ville de Kobe, Fugaku est désormais la machine à calculer la plus puissante du monde. Codéveloppé par Fujitsu et Riken, ce superordinateur a obtenu le résultat de 415,5 pétaflops au test de performance Linpack.

Pétaflops? Le «péta» signifie 1015, et les «flops» correspondent à des «floating-point operations per second»; en d'autres termes, Fugaku est capable de procéder à plus de 415 millions de milliards d'opérations par seconde, et il semble bien placé pour faire tomber officiellement le mur de l'exaflop (1.000 pétaflops).

Recherche contre le Covid-19

Grâce à cette performance, le superordinateur japonais a décroché la première place du TOP500, un classement semestriel des machines les plus véloces au monde.

Son principal concurrent Summit, conçu par IBM, prend au passage un gros coup de vieux: Fugaku, dont les scores sont tout aussi bons selon d'autres méthodes de test, est 2,8 fois plus puissant que lui.

Comme le note The Verge, ce sont habituellement les appareils américains et chinois qui se disputent l'enviable place de calculateur le plus puissant du monde. Parmi les machines référencées au TOP500, 226 sont chinoises, 114 américaines, 30 japonaises et 18 françaises. La puissance combinée des superordinateurs américains, les plus performants, s'établit à 644 pétaflops.

De son côté, Fugaku a permis presque à lui seul de faire grimper la capacité de calcul du monde de 1,65 à 2.23 exaflops en six mois. Cette avancée pourrait être très utile dans la recherche contre le Covid-19, domaine dans lequel la machine japonaise fait ses premières armes.

À noter également que Fugaku, qui fait bon usage des processeurs A64FX à 48 cœurs de Fujitsu, est un excellent coup de pub –sans doute involontaire– pour Apple. C'est la première fois qu'un superordinateur équipé de processeurs à architecture ARM, celle-là même que l'entreprise américaine a annoncée avec bruit pour ses futurs Mac, prend la tête du TOP500.

En ce moment

Le cristal temporel de Google, ou le grand bond en avant de l'informatique quantique

Et Cætera

Le cristal temporel de Google, ou le grand bond en avant de l'informatique quantique

Un nouvel état de la matière aux propriétés impossibles.

Station spatiale internationale: après Nauka, le torchon brûle entre la NASA et Roscosmos

Et Cætera

Station spatiale internationale: après Nauka, le torchon brûle entre la NASA et Roscosmos

Du rififi en orbite terrestre basse.

La branlée du Pentagone, des voitures qui roulent au sel, l'hydrogène du nucléaire, une journée sur korii.

Et Cætera

La branlée du Pentagone, des voitures qui roulent au sel, l'hydrogène du nucléaire, une journée sur korii.

Quatre articles pour poser un autre regard sur le monde.