Intel, bientôt dans tout ce qui nous entoure. | Jonas Svidras via Unsplash
Intel, bientôt dans tout ce qui nous entoure. | Jonas Svidras via Unsplash

Menacée par AMD, Intel prépare sa révolution

Le géant du CPU souhaite élargir son champ d'action.

Intel reste certes un géant des microprocesseurs, mais un géant sur lequel son principal concurrent, AMD, revient à grands pas. Comme le relève The Economist, Advanced Micro Devices a annoncé un chiffre d'affaires de 1,8 milliard de dollars (1,6 milliard d'euros) lors du troisième trimestre 2019 et prévoit une croissance toute aussi solide dans les prochains mois.

Selon Mercury Research, la part de marché d'Intel dans les CPU pour ordinateurs fixes ou portables était en 2015 de 92,4%. Des miettes restantes, AMD a depuis fait un festin: les chiffres les plus récents indiquent qu'elle maîtrise désormais 14,7% du marché. Quant à son cours boursier, il a été multiplié par quinze depuis 2015, année particulièrement morose.

Impossible donc pour Intel de rester les bras croisés. Alors que le fondeur annonce enfin, après de multiples retards, avoir entamé la production de microprocesseurs gravés en 10 nm et songe déjà à une gravure en 7 voire 5 nm, Ars Technica dresse le portrait d'une entreprise qui au-delà de ce pas purement technologique est en train d'effectuer une mue commerciale et philosophique profonde.

«Intel inside» à peu près tout

Intel ne souhaite plus se concentrer sur les seuls CPU. Les revenus qu'elle en tire sont pourtant colossaux: l'entreprise estime le marché total disponible (en anglais TAM, pour «total addressable market») à 52 milliards de dollars.

Mais il y a plus massif ailleurs, et Intel lorgne désormais quelque chose de beaucoup plus vaste. Des documents présentés lors d'un «Investor meeting» et repris par Ars Technica montrent ainsi que la firme ne veut plus simplement protéger son pré carré mais se diversifier et croître.

Intel vise un marché additionnel de 220 milliards de dollars, qu'elle nomme «data-centric». Celui-ci, dans un inventaire à la Prévert, inclut l'IOT («internet of things»), les modems 5G, les infrastructures réseaux, le stockage, les data centers, la vidéo, les activités logicielles, l'intelligence artificielle, etc.

Le fameux «Intel Inside» est lui aussi en train de muter. Ce vieux totem marketing, qui signifiait qu'un ordinateur personnel ou un serveur étaient équipés de CPU Intel, renverra désormais à la présence de «plateformes XPU à l'intérieur de tout».

Le sigle XPU désigne des puces modulaires capables de faire fonctionner à peu près n'importe quel objet, de la caméra de surveillance à l'éolienne, de la voiture autonome au robot industriel, du modem à l'unité de stockage. Bref, face à une concurrence rude et pléthorique, Intel vise aussi large que le monde qui nous entoure.

En ce moment

Des jeux pour travailler, le pétrole qui se noie, la menace d'une crise alimentaire, une journée sur korii.

Et Cætera

Des jeux pour travailler, le pétrole qui se noie, la menace d'une crise alimentaire, une journée sur korii.

Le récap' du jour.

Contre le coronavirus, l'Inde mise sur le DIY et le low-tech

Et Cætera

Contre le coronavirus, l'Inde mise sur le DIY et le low-tech

Le pays manque de moyens, mais certainement pas d'idées.

Si le travail vous manque, le jeu vidéo peut vous remettre au boulot

Tech

Si le travail vous manque, le jeu vidéo peut vous remettre au boulot

On peut tout simuler, même les cadences infernales.