Il correspond à l'équivalent de cinquante films en très haute définition par seconde. | Umberto via Unsplash
Il correspond à l'équivalent de cinquante films en très haute définition par seconde. | Umberto via Unsplash

Le record du monde de vitesse d'internet a été battu

En Australie, des scientifiques ont fait passer un stade majeur à la fibre optique.

44,2 terabits par seconde (Tbps), c'est la vitesse de transfert à laquelle des scientifiques australien·nes ont fait grimper 75 kilomètres de fibre optique, entre la RMIT University de Melbourne et le campus de Clayton de la Monash University. Comme le note The Verge, une telle vitesse vous permettrait en théorie de télécharger l'équivalent de cinquante films en ultra HD de 100 Go en une seconde seulement.

L'exploit n'a rien d'une curiosité de laboratoire, inaccessible au monde réel. L'infrastructure utilisée par les scientifiques est similaire à celle, standard, mise en place par le National Broadband Network du pays.

La différence tient en une puce optique de leur création, utilisant la technologie des «micro-combs» («peigne de fréquence») et capable, dans un format minuscule, de densifier fortement la quantité de données transmises.

Applications concrètes

«Nos recherches démontrent la capacité de la fibre existante et déjà dans le sol d'être la colonne vertébrale des réseaux de communication, à présent et à l'avenir. Nous avons développé quelque chose qui peut être adapté à nos futurs besoins», a expliqué Bill Corcoran, co-auteur de l'article publié dans Nature Communications.

Les scientifiques cherchent désormais la meilleure manière d'intégrer leur trouvaille à des réseaux déjà existants, expliquant que ce gain de vitesse pourrait être utile à la télémédecine, aux voitures autonomes, à l'éducation, à la finance comme aux usages grand public, dans un monde dont la soif de données est croissante et inextinguible.

Pas question pourtant, du moins pour l'instant, de profiter de ces 44,2 Tbps à la maison; ils ne vous seraient de toute façon pas très utiles. Si la technologie venait à être commercialisée, elle serait d'abord appliquée aux connexions entre data centers –ce qui bénéficierait toutefois in fine et indirectement à nos usages domestiques.

En ce moment

Le cristal temporel de Google, ou le grand bond en avant de l'informatique quantique

Et Cætera

Le cristal temporel de Google, ou le grand bond en avant de l'informatique quantique

Un nouvel état de la matière aux propriétés impossibles.

Station spatiale internationale: après Nauka, le torchon brûle entre la NASA et Roscosmos

Et Cætera

Station spatiale internationale: après Nauka, le torchon brûle entre la NASA et Roscosmos

Du rififi en orbite terrestre basse.

La branlée du Pentagone, des voitures qui roulent au sel, l'hydrogène du nucléaire, une journée sur korii.

Et Cætera

La branlée du Pentagone, des voitures qui roulent au sel, l'hydrogène du nucléaire, une journée sur korii.

Quatre articles pour poser un autre regard sur le monde.