La sixième génération de wifi devrait considérablement élargir les voies empruntées par nos appareils. | Frank Wang via Unsplash
La sixième génération de wifi devrait considérablement élargir les voies empruntées par nos appareils. | Frank Wang via Unsplash

Vers un wifi quatre fois plus rapide

Une nouvelle voie, celle des 6 Ghz, s'ouvre aux États-Unis pour le sans-fil.

La Commission fédérale des communications des États-Unis (FCC) a voté le 23 avril l'ouverture d'une nouvelle voie d'accès au wifi, la 6 GHz. Celle-ci devrait permettre aux connexions des Américain·es d'aller bien plus vite.

La qualité du wifi dépend de plusieurs facteurs. Comme sur une autoroute, il existe une vitesse maximale autorisée: on peut théoriquement atteindre 9,6 gigabits de données par seconde avec la sixième génération de wifi, même si presque personne ne parvient ou n'a besoin d'une performance si élevée.

Il faut pour cela que le modèle de votre voiture (votre fournisseur d'accès internet) ait un moteur capable de monter à cette vitesse (votre appareil), et que les routes soient en état de vous laisser atteindre la vitesse maximale (l'avantage de la fibre sur l'ADSL, par exemple).

Mais même quand elles sont toutes réunies, ces conditions n'ont aucune importance si au bout du compte, votre automobile se retrouve coincée dans un embouteillage.

Une histoire de spectre

C'est là qu'intervient la bande de fréquence 6 GHz. Ce nouveau spectre de 1.200 MHz ouvre une voie rapide quatre fois plus large que les précédentes pour laisser passer le trafic. Beaucoup plus de modems vont pouvoir se connecter en même temps, sans risquer de congestionner la bande passante.

Jusqu'à présent, le wifi utilisait les bandes de fréquence 2,4 GHz (qui voyage plus loin) et 5 GHz (qui voyage vite), et celles-ci ne couvraient qu'un spectre de 400 MHz.

L'amélioration est donc historique, souligne Kevin Robinson, le directeur marketing de la Wi-Fi Alliance. «En vingt ans de carrière, c'est la décision la plus monumentale de l'histoire du spectre wifi», a-t-il déclaré à The Verge.

Reste désormais à implémenter l'accès à cette fréquence sur les appareils, de manière à disposer d'un réseau wifi aux capacités équivalentes à celles de la 5G, mais en intérieur.

Broadcom, qui misait sur la technologie depuis deux ans, a déjà lancé la première puce électronique wifi 6E au monde –le 6E est important pour distinguer ce nouveau wifi des puces wifi 6 tout court. Des entreprises comme Intel ou Qualcomm ont également annoncé la sortie prochaine de puces capable de se connecter à la bande 6 GHz.

Des spécialistes estiment que les smartphones seront les premiers à bénéficier de ces puces, d'ici la fin de l'année 2020. Les ordinateurs devraient suivre en 2021, et les téléviseurs en 2022.

En Europe, l'usage de la bande de fréquence 6 GHz n'est pas autorisé pour l'instant. Mais l'Union Européenne se penche sur le sujet et pourrait prendre la décision de l'ouvrir prochainement –la voie étant déjà tracée, elle n'aura sans doute pas le choix.

En ce moment

Le remdesivir, médicament douteux mais gros profits

Biz

Le remdesivir, médicament douteux mais gros profits

La molécule de Gilead lui a rapporté 873 millions de dollars, malgré une efficacité contestable.

Quel gouvernement pour Mars?, l'IPO record d'Ant Group, Apple se plante, une journée sur korii.

Et Cætera

Quel gouvernement pour Mars?, l'IPO record d'Ant Group, Apple se plante, une journée sur korii.

Ce qu'il fallait lire aujourd'hui.

Elon Musk veut (littéralement) faire la loi sur Mars

Et Cætera

Elon Musk veut (littéralement) faire la loi sur Mars

Selon le patron de SpaceX, une fois colonisée, la planète rouge n'obéira à aucune loi ou gouvernement terrien.