Aux abris! | Christof Stache / AFP
Aux abris! | Christof Stache / AFP

Comment un tank italien a (par erreur) pulvérisé cinquante poulets

Une mystérieuse bourde et un massacre de basse-cour.

L'exercice militaire a viré au drame, dont on ne sait pas tout à fait s'il est comique ou non. Le 18 mars dernier, un char de l'armée italienne, qui s'exerçait au tir nocturne dans la province de Pordenone, dans le nord-est de l'Italie, a accidentellement touché un élevage de poulets.

Ce faisant, il a massacré des dizaines d'oiseaux et endommagé une partie du toit du bâtiment. «Une cinquantaine de poulets sont morts sous les décombres et sous l'effet du déplacement d'air provoqué par l'impact», décrit le journal La Repubblica.

Curieusement, personne n'a remarqué l'incident jusqu'au petit matin, lorsque le propriétaire de la ferme s'est aperçu des dégâts. Ce sont les carabiniers, qui étaient au courant des manœuvres militaires, qui ont établi qu'il s'agissait d'un «dommage collatéral» de l'exercice s'étant déroulé dans la nuit.

Deux enquêtes parallèles, l'une auprès du parquet de Porderone et l'autre en interne au sein de l'armée, ont été ouvertes pour déterminer les causes de l'incident.

Friuli fried chicken

L'erreur apparaît en effet incompréhensible. «En plus d'un demi-siècle d'activité à Cellina Meduna, il n'y avait jamais eu d'incident similaire», s'étonne La Repubblica. Et il ne s'agit pas d'un seul tir raté, mais d'une véritable salve de tirs au vu des impacts causés dans le toit.

«Des erreurs trop graves pour passer inaperçues aux yeux d'équipes expérimentées comme ceux de la Cavalerie de Gênes, qui ont été déployées en Afghanistan il y a quelques mois», poursuit le journal.

Difficile aussi de croire à un problème technique. Les chars Centauro utilisés pour la manœuvre, des énormes blindés de 27 tonnes de fabrication italienne, sont réputés pour leur précision malgré leur grand âge. Ils ont notamment servi lors de la guerre en Irak ou en Somalie.

L'affaire a provoqué l'émoi dans la communauté locale, déjà méfiante vis-à-vis du gouvernement. La zone de Cellina Meduna, qui sert de champ de tir à l'armée, est en effet située à proximité du village de Vivaro et juste à côté d'un parc national naturel.

«Cette erreur aurait pu provoquer une véritable tragédie, puisque le blindé a tiré en direction de la ville, au lieu de se trouver dans la zone du champ de tir», s'alarme le site Friuli.it.

La fureur est d'autant plus grande qu'il ne s'agit pas du premier incident. «Des balles au thorium radioactif, des parachutages sur des zones protégées et maintenant le bombardement d'une ferme qui aurait pu se terminer par un massacre: il est temps de mettre fin aux opérations militaires dans la région», réclame le parti politique local Sinistra Italiana Pordenone. Les soldats sont également accusés de faire fuir les touristes et randonneurs, la zone étant régulièrement bouclée lors des exercices.

L'incident a en tout cas fait le bonheur des internautes, qui s'en sont donné à cœur joie à coups de memes et de hashtags #BattagliaDelCellina («bataille de Cellina»), ainsi qu'une fausse page Wikipedia revendiquant «une victoire stratégique de l'armée italienne» sur les poulets.

En ce moment

Panique aux États-Unis: la pandémie cause une pénurie de bubble tea

Biz

Panique aux États-Unis: la pandémie cause une pénurie de bubble tea

Loin d'être anecdotique, c'est un bon exemple de l'effet de la crise sanitaire sur le commerce mondial.

Derrière la bataille UEFA vs Super League, la course aux financements

Biz

Derrière la bataille UEFA vs Super League, la course aux financements

Comme souvent dans le foot, l'argent est le nerf de la guerre.

Tendance: la mangue va-t-elle avoir la peau de l'avocat?

Biz

Tendance: la mangue va-t-elle avoir la peau de l'avocat?

Les producteurs entrevoient l'énorme potentiel de ce fruit exotique disponible toute l'année.