Celles et ceux qui ont pu prendre la DualSense en main ont apprécié les sensations fines qu'elle est capable de transmettre. | Sony
Celles et ceux qui ont pu prendre la DualSense en main ont apprécié les sensations fines qu'elle est capable de transmettre. | Sony

La manette de la PS5 va beaucoup énerver les gamers japonais

La plus grosse révolution de la nouvelle console Sony est peut-être celle de son «batsu botan».

Comme ceux de la Xbox Series X quelques jours auparavant, les premiers aperçus de la PS5 commencent à inonder internet. Les retours semblent plutôt positifs et, malgré des pré-commandes chaotiques, les excitations peuvent continuer à croître avant sa mise sur le marché, le 19 novembre.

On notera par exemple que la console réussit semble-t-il le miracle d'être plutôt silencieuse –quiconque a entendu n'importe quel modèle de PS4 souffler comme un 747 au décollage appréciera grandement. Comme promis, et comme avec sa rivale Microsoft, les temps de chargement des jeux sont très courts, de quoi profondément bouleverser la pratique même du jeu vidéo.

Et si d'autres titres avaient déjà impressionné par leurs promesses techniques, des images éblouissantes extraites de NBA 2K21 ont décroché de nombreuses mâchoires: assurément, la console est puissante et tous ces téraflops ne térafloperont pas en vain.

Celles et ceux n'appréciant rien de plus qu'un désossage en bonne et due forme ont même pu profiter d'un long teardown effectué en vidéo par Yasuhiro Ootori, patron de l'ingénierie chez Sony. L'occasion de se rendre compte à quel point la machine est massive, sinon monstrueuse, au point peut-être de rebuter quelques gamers aux intérieurs exigus.

La croix, la bannière

Mais il est une révolution que ce dévoilement d'entrailles et listes infinies de composants ne montre pas. Elle pourrait pourtant faire grand bruit au Japon, pays d'origine de PlayStation –notamment le bruit des manettes qui s'écrasent contre un mur après un geste d'énervement, ou celui des cheveux qui s'arrachent, de dépit et d'impuissance.

Car après vingt-cinq ans d'histoire et près d'un milliard de machines vendues, Sony a décidé d'unifier le langage de son gaming. La firme va ainsi mettre fin à une exception japonaise aussi vieille que la machine concernant le «bouton action» d'une manette, la nouvelle DualSense, par ailleurs présentée comme très impressionnante.

Dans l'archipel nippon, les boutons du joypad PlayStation ont été initialement pensés pour correspondre aux signes nationaux du non et du refus (la croix, véritable nom d'un «bouton X» nommé «batsu botan» en japonais) ou du oui et de l'acceptation (le rond, «maru» en japonais).

Mais c'est un soudain pataquès que la cinquième génération de PlayStation promet aux gamers japonais: comme en Occident, les bitoniaux du joypad signifieront désormais l'inverse.

Si, dix milliers de fois environ, vous avez lobé au lieu de tirer dans PES ou FIFA avant de prendre le pli ou de changer les commandes du jeu, vous l'avez appris dans la douleur: ces choses sont des réflexes pavloviens, superglués à la mémoire musculaire des gamers comme le sont la position de l'accélérateur et de la pédale de frein pour les automobilistes.

Songeant sans doute déjà aux innombrabres crispations que cette évolution somme toute majeure provoquera, les joueurs et joueuses du pays ont exprimé leur mécontentement quant à la décision de Sony. Sans doute l'oublieront-ils une fois plongés dans les délices de la nouvelle génération, malgré l'impératif désapprentissage d'un usage gravé dans leur subconscient.

En ce moment

Le secret de l'iPhone 12, Mario Kart testé par un enfant, ce que vous coûte le télétravail, une journée sur korii.

Et Cætera

Le secret de l'iPhone 12, Mario Kart testé par un enfant, ce que vous coûte le télétravail, une journée sur korii.

Ce qu'il ne fallait pas manquer aujourd'hui.

Apple a caché un important secret dans l'iPhone 12

Tech

Apple a caché un important secret dans l'iPhone 12

Une fonction inédite et capitale est prête, mais pas encore active.

On a fait tester «Mario Kart Live: Home Circuit» à Noé, 5 ans et demi

Tech

On a fait tester «Mario Kart Live: Home Circuit» à Noé, 5 ans et demi

Le jeu de course en réalité augmentée et zinzin de Nintendo semble beaucoup lui plaire –à nous aussi.