Une exposition prolongée sur le satellite augmenterait les risques de bronchites et de cancers. | CC0 Public Domain via Pxhere
Une exposition prolongée sur le satellite augmenterait les risques de bronchites et de cancers. | CC0 Public Domain via Pxhere

La Lune, un milieu particulièrement hostile à l'être humain

Les prochaines missions spatiales sur ce satellite dangereux pour la santé bénéficieront de nouvelles mesures de protection.

Elle s'accroche aux combinaisons et y commet des éraflures, fait piquer les yeux des astronautes et irrite leur gorge. Avec son odeur de poudre à canon, la poussière lunaire, composée d'éclats de silice, a la propriété particulière d'être fine et tranchante comme du verre.

Ce n'est pas tout. Comme le rappelle le New York Times dans un article consacré à la dangerosité de la Lune, lors de son retour d'Apollo 17, Harrison Schmitt s'est plaint d'«un rhume des foins lunaire» après avoir passé un peu plus de vingt heures sur sa surface. Une exposition prolongée sur l'objet céleste provoquerait bronchites et cancers, avance le média américain.

Un véritable océan de pierres

Escarpée, la Lune ressemble à un océan plutôt qu'un désert. Médecin de vol pour la NASA, Richard Scheuring compare «sa surface ondulante à de grosses vagues». Y circuler n'est donc pas tâche facile, surtout que les contrastes lumineux y sont beaucoup plus forts que sur la Terre.

Une caractéristique qui n'a pas manqué de jouer des tours à des astronautes. Lors de la mission Apollo 12, Pete Conrad et Alan Bean ont préféré faire demi-tour devant un cratère infranchissable. Les relevés topographiques révéleront plus tard qu'il ne s'agissait que d'un petit dénivelé de 21°C.

Les promenades sur le sol lunaire pourraient également être compromises par d'importants tremblements de Lune, certains s'élevant jusqu'à 5,5 sur l'échelle de Richter.

Perte de sommeil et radioactivité cosmique

Une journée lunaire (du lever au coucher du soleil) dure en moyenne vingt neuf-jours. Cette exposition à la lumière perturbe le rythme circadien des astronautes. Ce manque de sommeil est selon Albert Holland, psychologue à la NASA, «le problème le plus important».

Si par chance les astronautes arrivent à tomber dans les bras de Morphée, ils ne sont pourtant pas au bout de leur peine. Sur Terre, l'atmosphère et le champ magnétique nous protègent des radiations cosmiques, lesquelles affichent des doses 200 fois supérieures sur la Lune.

Ces rayons cosmiques abîment les brins d'ADN et peuvent provoquer des cancers. Une exposition prolongée entraînerait également des troubles cognitifs: démence, trous de mémoire, anxiété, etc.

Vers plus de sécurité

La NASA, qui souhaite envoyer des astronautes sur notre satellite d'ici 2024, travaille d'arrache-pied pour contrer ces menaces qui planent sur les voyageurs spatiaux.

Afin de les protéger de la poussière, leur habitation lunaire nécessitera l'installation de filtres et d'un système d'aération efficace. Pour pallier le manque de sommeil, elle sera équipée de lumières spéciales, comme on en trouve déjà sur la station spatiale.

En cas de mission prolongée (Jeff Bezos souhaite faire de la Lune une colonie), certains spécialistes ont proposé de créer des abris recouverts d'une épaisse couche d'eau –l'hydrogène faisant office de bouclier– ou de construire sous le sol.

En ce moment

Collapse OS, un système d'exploitation pour la fin du monde

Tech

Collapse OS, un système d'exploitation pour la fin du monde

En cas d'effondrement, les déchets technologiques auront besoin d'un logiciel pour fonctionner à nouveau.

Croissance ou récession: et si tout n'était qu'une question d'histoires?

Biz

Croissance ou récession: et si tout n'était qu'une question d'histoires?

Plutôt que de regarder les chiffres, l'économiste Robert Shiller recommande de se pencher sur les histoires pour comprendre les aléas du marché économique.

Comment Tokyo compte sauver ses JO de la canicule

Et Cætera

Comment Tokyo compte sauver ses JO de la canicule

Face aux inquiétudes, la capitale japonaise qui accueillera les Jeux olympiques d'été de 2020 cherche à se rafraîchir.