Des militaires s'entraînent à Portsmouth aux États-Unis, le 10 août 2021, sur l'USS Bataan. | Seaman Darren Newell / U.S. Navy

Des militaires s'entraînent à Portsmouth aux États-Unis, le 10 août 2021, sur l'USS Bataan. | Seaman Darren Newell / U.S. Navy

L'US Navy utilise une lance à incendie laser

Ces dispositifs permettent de simuler un feu dans les lieux où les tests réels sont difficiles.

Ce 8 août 2021, la marine des États-Unis a publié une photo très étonnante. On y voit trois hommes, des membres de la marine habillés en combinaison de pompier, l'un d'entre eux en train de brandir une lance à incendie émettant un faisceau laser.

Ce dispositif n'est pas une arme d'un nouveau genre, ni une nouvelle manière high-tech de lutter contre les flammes. Les pompiers militaires utilisent ici un système de simulation numérique d'incendie.

Paradoxalement, les bateaux sont particulièrement vulnérables aux incendies. Non seulement ils transportent des litres de carburant mais ils regorgent de coursives, d'espaces clos difficiles d'accès. Les marins doivent donc s'entraîner afin de savoir comment éteindre des flammes rapidement.

Seulement, difficile de propulser des centaines de litres d'eau dans une salle des machines et de risquer d'endommager gravement les coûteux équipements présents à bord d'un navire de guerre pour un simple exercice.

Simulation high tech

Pour cela, l'U.S. Navy s'entraîne donc désormais avec un système créé par l'entreprise Lion Group, qui simule un incendie de manière interactive. Des écrans projettent des images de flammes que les pompiers doivent éteindre pendant leurs entraînements.

Pour cela, ils branchent, sur une lance incendie classique ou factice, un émetteur infrarouge et de faisceau laser, qui est projeté de la même manière que le serait un jet d'eau. Ce laser peut interagir avec les écrans, et les images de flammes projetées ne s'éteignent ainsi que si les pompiers utilisent la bonne technique de maniement de la lance.

Pour ajouter au réalisme, le dispositif peut aussi intégrer des machines à fumée, les lances factices sont lestées pour simuler le poids d'un tuyau plein et l'émetteur de faisceau laser est aussi équipé d'un haut-parleur qui imite le bruit d'une vraie lance à incendie.

Ces dispositifs devraient connaître une utilisation intensive. Récemment, la Navy a augmenté le nombre de pompiers militaires et intensifié les entraînements après qu'un incendie a détruit le porte-hélicoptère USS Bonhomme Richard en juillet 2020 alors qu'il était à quai.

En ce moment

L'Europe se dirige droit vers un désastre énergétique

Biz

L'Europe se dirige droit vers un désastre énergétique

Le scénario de black-outs de grande ampleur n'est pas écarté.

Le business de l'asthme de Philip Morris, l'internet laser de Google, le Pentagone géant d'Erdoğan, une journée sur korii.

Et Cætera

Le business de l'asthme de Philip Morris, l'internet laser de Google, le Pentagone géant d'Erdoğan, une journée sur korii.

Cinq articles pour jeter un autre regard sur le monde.

Construire une cité capitaliste utopique, le rêve « banal » du milliardaire Marc Lore

Et Cætera

Construire une cité capitaliste utopique, le rêve « banal » du milliardaire Marc Lore

Le richissime Américain souhaite faire sortir une ville futuriste du désert du Nevada.