Des tests sur circuits de la WMC250EV. | Will Broadhead / White Motorcycle Concepts via Flickr

Des tests sur circuits de la WMC250EV. | Will Broadhead / White Motorcycle Concepts via Flickr

La moto électrique la plus rapide au monde sera conçue autour d'un trou béant

L'ingénieur qui en est à l'origine fait le pari de la supériorité de la puissance aérodynamique sur celle du moteur.

Et si la solution pour créer une moto capable d'atteindre une vitesse record consistait à laisser un trou béant au beau milieu de l'engin? C'est le pari de White Motorcycle Concepts, une entreprise anglaise qui a pour ambition de concevoir le deux-roues électrique le plus rapide au monde.

Créé par Robert White, un ingénieur venu du monde de la Formule 1, le prototype WMC250EV est entièrement conçu autour d'un tunnel positionné sous le pilote afin de laisser s'engouffrer l'air à travers le bolide.

Pour établir ce record de vitesse, White fait le pari de la supériorité de la puissance aérodynamique sur celle du moteur. Son tunnel s'inspire de dispositifs similaires à ceux qui équipent les monoplaces de Formule 1 et qui s'appuient sur l'effet Venturi. Ce dernier permet de coller la voiture au sol –voire au plafond si elle roule à une vitesse suffisante, comme le veut la légende.

John Whiles Photography / White Motorcycle Concepts via Flickr

D'après White Motorcycle Concepts, cette béante invention permet de réduire la résistance à l'air de 69%. Le coefficient de trainée de la WMC250EV, qui mesure l'aérodynamisme du véhicule, atteindrait le chiffre extrêmement bas de 0,118.

Rapide comme l'éclair

Afin d'installer ce tunnel à air nommé «V Tube», l'intégralité de la mécanique se trouvant habituellement sous le pilote a dû être déplacée sous le tunnel, y compris la fourche qui relie le guidon et l'essieu du véhicule. Un système hydraulique, plutôt que les câbles habituels, a été spécifiquement implémenté.

L'avantage d'un véhicule électrique est qu'il peut contourner les contraintes d'un moteur classique, à commencer par son volume et sa forme plus ou moins standardisée. La capacité d'adaptation d'une batterie est son atout majeur. On peut mofifier tant sa taille que sa forme. Elle peut donc reposer sous le tunnel, améliorant de surcroît le centre de gravité de la moto.

La moto est construite sur-mesure pour Rob White qui, pour s'encastrer dans le véhicule, doit s'allonger complètement et en position fœtale afin de réduire un maximum les frottements.

White Motorcycle Concepts assure que sa moto peut culminer à 400 km/h. Une telle vitesse lui permettrait de dépasser le record de 372 km/h détenu actuellement par la Voxan Wattman.

En ce moment

Votre vieille voiture vaut désormais plus cher que quand vous l'avez achetée

Biz

Votre vieille voiture vaut désormais plus cher que quand vous l'avez achetée

L'occasion fait le larron.

Grosse, grosse frayeur pour la Station spatiale internationale

Tech

Grosse, grosse frayeur pour la Station spatiale internationale

Le module russe Nauka a donné quelques sueurs très froides à la Nasa.

«Link rot»: quand le web pourrit de l'intérieur

Et Cætera

«Link rot»: quand le web pourrit de l'intérieur

Des pans entiers du savoir humain tombent dans l'oubli.