James Bond (Daniel Craig) dans Casino Royale, sorti en 2006. | Capture d'écran Bassir Caravan via YouTube
James Bond (Daniel Craig) dans Casino Royale, sorti en 2006. | Capture d'écran Bassir Caravan via YouTube

Pourquoi James Bond n'utilise pas d'iPhone

Le choix de la marque n'a que peu à voir avec la sécurité de l'agent secret. 

Dans le nouveau James Bond, Mourir peut attendre, 007 est accompagné d'une ribambelle de marques, qui ont savamment orchestré des placements de produits. Parmi elles, les montres Omega, le champagne Bollinger ou des baskets Adidas.

Mais l'un des plus gros contrats est celui de Nokia, qui aurait payé «très cher» pour servir de référence au célèbre agent secret britannique. Ce sont ainsi pas moins de trois modèles différents qui passent entre les mains de ce dernier au cours du film: le Nokia 3310, le Nokia 7.2 et Nokia 8.3 5G, le dernier modèle sorti en octobre 2020.

Selon Apple Insider, Apple aurait pourtant les préférences de l'acteur Daniel Craig et du réalisateur du film Sam Mendes, qui étaient opposés à l'utilisation par Bond de smartphones Android Sony ou Samsung dans Spectre, le dernier James Bond sorti en 2015, parce que James Bond n'utilise que le «meilleur», et que les téléphone Sony «ne sont pas le meilleur». Les pluies de dollars offertes par les deux marques ont finalement primé.

Mais les modèles Apple seraient-ils réellement un meilleur choix pour James Bond que ceux d'Android? La marque se targue en effet d'offrir les meilleures protections en matière de vie privée, refusant même de collaborer avec le FBI dans les affaires terroristes. Sauf que, comme l'explique dans Forbes le patron de l'entreprise de sécurité Avira, Travis Witteveen, «les utilisateurs d'iPhone sont toujours en proie à une multitude de menaces numériques au quotidien».

L'espion qui aimait les gadgets

Les applications téléchargées sur l'Apple store peuvent vous traquer comme bon leur semble, et iOS n'est pas hermétique aux failles de sécurité. «Des chercheurs en cybersécurité ont signalé que de nombreuses vulnérabilités d'Apple ne sont pas correctement corrigées et que de grandes portions du code d'iOS n'ont pas été touchées depuis des années», explique Travis Witteveen.

De plus, comme le souligne Wired, l'affaire Pegasus, où plusieurs chefs d'États (dont Emmanuel Macron) ont été espionnés, a montré qu'aucun modèle n'est vraiment infaillible. Un moyen de limiter les risques serait d'utiliser un simple téléphone cellulaire sans accès internet, mais cela empêcherait James Bond d'avoir accès aux dernières applications concoctées par Q, qui dirige la section technologie du MI6 et fournit les agents en gadgets.

«La seule façon sûre à 100% d'annuler tout risque [de cyberespionnage] est de se passer entièrement de technologie», confirme James Hadley, fondateur d'Immersive Labs, une entreprise spécialisée en cybersécurité. Difficilement envisageable pour notre espion.

Au final, les millions de dollars dépensés par les marques pour être utilisées par Bond ne semblent pas offrir un excellent retour sur investissement. La part de marché de Nokia ou de Sony dans les smartphones reste ridicule tandis qu'Apple occupe toujours la place de numéro 2 du secteur avec 14,1% de part de marché au premier semestre 2021.

En ce moment

L'entourloupe de la «shrinkflation», menace sur l'éolien, la surprise hypersonique chinoise, une journée sur korii.

Et Cætera

L'entourloupe de la «shrinkflation», menace sur l'éolien, la surprise hypersonique chinoise, une journée sur korii.

Quatre articles pour jeter un autre regard sur le monde.

Cette start-up veut construire des fermes verticales souterraines

Tech

Cette start-up veut construire des fermes verticales souterraines

Produire sa nourriture dans des trous, c'est le concept audacieux de GreenForges.

Pourquoi le changement climatique menace l'électricité éolienne

Tech

Pourquoi le changement climatique menace l'électricité éolienne

La vitesse du vent a tendance à s'affaiblir sous les latitudes tempérées, ce qui compromet le potentiel des éoliennes.