Le X-37B lors de son atterissage après sa quatrième mission en 2017. | HO / US AIR FORCE / AFP
Le X-37B lors de son atterissage après sa quatrième mission en 2017. | HO / US AIR FORCE / AFP

Un mystérieux avion spatial de l'US Air Force s'est posé après plus de deux ans dans l'espace

Le X-37B a passé 780 jours dans les airs pour une mission tenue secrète.

L'armée de l'air américaine a récupéré son avion spatial X-37B, sur la piste du centre spatial Kennedy de la Nasa (Floride), ce dimanche 27 octobre. L'appareil a passé 780 jours dans l'espace, battant le record de son dernier vol qui en avait duré 718.

Cet avion conçu par Boeing, qui ressemble à une navette spatiale miniature, avait été lancé le 7 septembre 2017 par une fusée Falcon 9 de SpaceX. C'était la cinquième mission dans l'espace de l'appareil, premier véhicule de l'armée à être réutilisable et sans équipage à bord.

Dans son communiqué, la United States Air Force se félicite de ses performances, mais reste très élusive sur les missions précises que l'appareil a effectuées pendant ces deux années et quelques en orbite autour de la Terre. Et pour cause: ses fonctions et sa cargaison sont strictement confidentielles.

Secret spatial

Selon l'armée, l'avion sert à mener des expérimentations et des «programmes de réduction des risques». C'est tout juste si elle précise que le X-37B a embarqué plusieurs petits satellites, dans le cadre d'un projet avec le laboratoire de recherche de l'armée de l'air. Mais cela n'est d'après elle que l'une des missions que la navette «a remplies avec succès».

Cette affirmation ne fait qu'épaissir le mystère puisque d'après The Verge, tous les satellites mis en orbite doivent être enregistrés auprès des Nations unies, ce qui n'a pas été le cas pour ce vol. Soit les satellites sont restés attachés à l'appareil tout le long, soit ils ont été relâchés mais pas enregistrés. En tout cas, personne ne sait ce à quoi ils ont bien pu –ou vont bien pouvoir– servir.

D'après le site internet spécialisé Military.com, la navette X-37B vole par moments extrêmement près de l'atmosphère avec une trajectoire bien moins prévisible qu'un satellite normal. Ceci la rend plus difficile à repérer et à anticiper pour qui voudrait la surveiller.

En ce moment

Les Japonaises interdites de lunettes, xHamster mieux que Facebook, sécuriser son iPhone, aujourd'hui sur korii.

Et Cætera

Les Japonaises interdites de lunettes, xHamster mieux que Facebook, sécuriser son iPhone, aujourd'hui sur korii.

Le récap' du jour.

Google aspire les données médicales de millions de personnes à leur insu

Et Cætera

Google aspire les données médicales de millions de personnes à leur insu

Dans le cadre du «Projet Nightingale», des hôpitaux lui transmettent leurs données sans en informer les patient·es.

Les entreprises japonaises interdisent à leurs employées de porter des lunettes

Et Cætera

Les entreprises japonaises interdisent à leurs employées de porter des lunettes

La mesure n'est que l'une des nombreuses contraintes que les Japonaises doivent respecter au travail.