Avec le ThinkPad X1 Fold de Lenovo, l'ordinateur personnel prend le pli. | Capture écran via Lenovo
Avec le ThinkPad X1 Fold de Lenovo, l'ordinateur personnel prend le pli. | Capture écran via Lenovo

Le PC du futur sera plus intelligent et plus mou

Intelligence artificielle embarquée et écrans flexibles sont les premières tendances du CES 2020.

Les tablettes n'ont pas eu la peau des PC. Au Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas, plusieurs géants de la tech ont donné un aperçu de leur avenir.

Intel, notamment, a présenté plusieurs innovations en lien avec l'intelligence artificielle et l'apprentissage machine, parmi lesquelles les processeurs de dixième génération Ice Lake et l'Intel Deep Learning Boost.

Cette dernière technologie accélère l'inférence, c'est à dire «le processus par lequel les algorithmes interprètent de nouvelles données en fonction de leur apprentissage», détaille Wired.

L'entreprise américaine a également dévoilé les futures puces Tiger Lake, qui en en plus d'accroître les performances des machines optimisent la gestion des tâches en lien avec l'IA.

Convergence avec les smartphones

Les personnes utilisant un PC sont déjà en contact quotidien avec l'intelligence artificielle et les algorithmes d'apprentissage, mais ces interactions se déroulent sur internet et à travers le cloud.

Selon Intel, l'intégration de ce processus au sein même du PC –comme c'est déjà le cas pour les smartphones les plus récents– évite les temps de latence, permet de travailler hors ligne et limite la transmission de données à des tiers.

«Nous pouvons utiliser l'inférence accélérée et l'apprentissage automatique pour réaliser en quelques secondes des choses qui prenaient auparavant plusieurs minutes, indique Gregory Bryant, directeur chez Intel. Le logiciel peut désormais automatiser ces tâches.»

Cette avancée permet d'optimiser des choses très différentes: les divers logiciels de la suite Adobe, l'identification des nodules du poumon (trente-trois fois plus efficace avec cette technologie, d'après l'entreprise médicale Quest Diagnostics) ou la qualité des photos, grâce au remplissage automatique des pixels tel que le pratique Topaz Labs.

Le Horseshoe Bend, présenté par Intel lors du CES 2020. | Via Intel

Le deuxième point de convergence avec les smartphones est le développement des écrans pliables, dont le succès en version mobile reste pour le moment mitigé.

Au CES, Intel a révélé le Horseshoe Bend et Lenovo le ThinkPad X1 Fold. Tous deux utilisent des écrans OLED pliables, qui présentent l'avantage d'être à la fois grands et transportables. Espérons que personne ne s'en serve pour filmer les concerts.

En ce moment

Pour conquérir Mars, il faudra des fusées nucléaires

Tech

Pour conquérir Mars, il faudra des fusées nucléaires

Après soixante ans d'hésitations, la NASA semble décidée à faire aboutir ses recherches sur l'énergie atomique.

Refroidir simplement la Terre, l'avenir doré du music business, produire un jeu vidéo en télétravail, une journée sur korii.

Et Cætera

Refroidir simplement la Terre, l'avenir doré du music business, produire un jeu vidéo en télétravail, une journée sur korii.

Ce qu'il ne fallait pas manquer aujourd'hui.

Produire un jeu vidéo en pleine pandémie: l'exemple de Quantic Dream

Tech

Produire un jeu vidéo en pleine pandémie: l'exemple de Quantic Dream

Le développeur de «Detroit: Become Human» a dû revoir ses méthodes de travail en quelques jours pour s'adapter au confinement.