Celui-ci a eu son compte. | Serge Van Neck via Unsplash
Celui-ci a eu son compte. | Serge Van Neck via Unsplash

La pénurie de puces va-t-elle nous priver de micro-ondes?

Une conséquence de la sophistication croissante de nos appareils ménagers.

Depuis plusieurs mois, une pénurie de semi-conducteurs affecte l'ensemble de l'industrie mondiale, notamment le secteur automobile, les téléphones portables et les consoles de jeux vidéo, bloqués par un simple composant à un petit dollar. De nombreuses usines ont dû ralentir leur production et anticipent des pertes importantes, à l'instar d'Apple, qui a dû retarder de deux mois la sortie de son iPhone 12.

Lors du dernier salon Appliance and World Electronics Expo qui s'est tenu à Shanghai en mars dernier, le patron de Whirlpool en Chine, Jason Ai, a prévenu que la production d'appareils électroménagers était également touchée.

Les exportations vers l'Europe et les États-Unis ont connu des baisses de 25% certains mois, rapporte le patron, qui parle d'un véritable «chaos». «Nous devons d'une part satisfaire la demande intérieure d'appareils électroménagers, et d'autre part, nous sommes confrontés à une explosion de commandes de l'étranger», alerte Jason Ai.

Or, plus de la moitié des produits fabriqués par l'entreprise (micro-ondes, machines à laver, réfrigérateurs…) comprennent des microprocesseurs, et la demande du secteur ne cesse de s'accroître au fur et à mesure que nos appareils ménagers deviennent intelligents.

Whirlpool n'est d'ailleurs pas le seul à témoigner de difficultés d'approvisionnement. Hangzhou Robam Appliances, un fabricant chinois d'électroménager majeur, a dû retarder de quatre mois la sortie d'une nouvelle hotte aspirante haut de gamme, faute de microprocesseurs.

Difficulté supplémentaire, les entreprises d'électroménager réalisent de très faibles marges et n'ont que peu de possibilités d'augmenter les prix, en raison de l'intense concurrence dans le secteur et du cycle de renouvellement assez lent. L'industrie redoute donc le pire pour les mois à venir.

Des machines et des puces

La pénurie actuelle est liée à plusieurs facteurs. D'abord des aléas de production (vague de froid aux États-Unis, incendie dans une usine au Japon…), un manque d'anticipation des fabricants, mais aussi une hausse importante de la demande (télétravail, sortie de nouvelles consoles de jeu…), une guerre tarifaire entre la Chine et les États-Unis qui a conduit les entreprises à consolider leurs stocks, ou encore des difficultés de transport.

Ce sont en réalité pratiquement tous les secteurs qui sont concernés. On trouve désormais des puces dans à peu près n'importe quel appareil: aspirateur robot, lave-vaisselle, iPod, appareils auditifs, imprimantes, climatiseurs…

Selon l'association de l'industrie des semiconducteurs (SIA), les ventes de microprocesseurs se sont envolées de 6,5% en 2020 par rapport à 2019, et le marché devrait atteindre les 1.000 milliards de dollars en 2030 d'après le SEMI, l'organisation qui représente le secteur.

Toutes les puces ne nécessitent cependant pas des conceptions aussi élaborées que celles qu'on trouve dans un smartphone ou un ordinateur. La pénurie de micro-ondes devrait donc durer moins longtemps que celle observée dans l'automobile ou l'informatique.

En ce moment

Grosse frayeur pour l'ISS, Jeff Bezos pas astronaute, le F-35 trollé par l'US Air Force, l'hebdo de korii.

Et Cætera

Grosse frayeur pour l'ISS, Jeff Bezos pas astronaute, le F-35 trollé par l'US Air Force, l'hebdo de korii.

Dix (courts) articles pour comprendre votre monde autrement, et briller en société.

Votre vieille voiture vaut désormais plus cher que quand vous l'avez achetée

Biz

Votre vieille voiture vaut désormais plus cher que quand vous l'avez achetée

L'occasion fait le larron.

Grosse, grosse frayeur pour la Station spatiale internationale

Tech

Grosse, grosse frayeur pour la Station spatiale internationale

Le module russe Nauka a donné quelques sueurs très froides à la Nasa.