Trois hackers ont été arrêtés dans les hautes sphères du piratage. | NeONBRAND via Unsplash

Trois hackers ont été arrêtés dans les hautes sphères du piratage. | NeONBRAND via Unsplash

Des arrestations font chuter le piratage brutalement

Les deux pirates interpellés font partie de The Scene, l'élite en leur domaine.

Sur internet, il est possible de télécharger à peu près n'importe quoi gratuitement –film, série, musique, jeu vidéo, logiciel, pornographie. Ces fichiers parfois très convoités n'arrivent pas sur les sites de torrent par magie: beaucoup d'entre eux proviennent de collectifs d'internautes particulièrement actifs et bien organisés.

Spécialisé dans les questions de téléchargement illégal, le site TorrentFreak a annoncé fin août que les États-Unis avaient procédé à un important coup de filet en arrêtant au moins deux membres de l'un de ces groupes, baptisé SPARKS, à Chypre et dans le Kansas. Une troisième personne a été mise en cause mais se trouve encore dans la nature.

SPARKS fait partie des groupes qui, ensemble, composent ce qui est communément appelé «The Scene», une large communauté informelle d'échange de fichiers piratés constituant en quelque sorte la haute sphère du piratage. De ce cartel en ligne émane des milliers d'œuvres, qui circulent ensuite sur les site de streaming et de peer-to-peer.

Coup de pied dans la fourmilière

D'après TorrentFreak, ces arrestations ont donné un grand coup de pied dans la fourmilière de The Scene. Des douzaines de serveurs FTP (appelés «topsites») où transitent les fichiers ont fermé et bien d'autres ont cessé leur activité par précaution. Les États-Unis sont parvenus à ce résultat lors d'une opération «en coopération avec les autorités de dix-huit autres pays, avec l'aide d'Eurojust et Europol».

Il est rare que des membres de The Scene soient arrêté·es mais, lorsque c'est le cas, de lourdes peines les attendent. Selon la BBC, la justice américaine a accusé le groupe SPARKS d'avoir causé «des dizaines de millions de dollars de pertes» aux studios de cinéma ou de télévision dont il a piétiné les droits d'auteur.

Alors que le confinement avait fait exploser le piratage, cette opération a fait chuter brutalement le nombre de contenus piratés mis en ligne. Le 19 août, détaille TorrentFreak, 1.944 fichiers ont été diffusés par The Scene. Une semaine plus tard, le jour suivant le raid, ce nombre est tombé à 168.

En ce moment

Le Pentagone a «misérablement échoué» lors d'une guerre simulée contre la Chine

Tech

Le Pentagone a «misérablement échoué» lors d'une guerre simulée contre la Chine

Conclusion: tout est à revoir.

L'hydrogène rose, nouvelle arme d'EDF pour vendre ses centrales nucléaires

Tech

L'hydrogène rose, nouvelle arme d'EDF pour vendre ses centrales nucléaires

D'une pierre, deux coups.

Méga-incendie pour méga-batterie, les passeports canins du Brexit, le cynisme des influenceurs chinois, une journée sur korii.

Et Cætera

Méga-incendie pour méga-batterie, les passeports canins du Brexit, le cynisme des influenceurs chinois, une journée sur korii.

Quatre articles pour voir votre monde d'un autre œil.