Un An-2 Antonov lors de la foire aérienne RIAT, en Angleterre, le 28 décembre 2018. | FOX 52 / Wikimedia Commons

Un An-2 Antonov lors de la foire aérienne RIAT, en Angleterre, le 28 décembre 2018. | FOX 52 / Wikimedia Commons

Pourquoi la Russie masse-t-elle de vieux biplans An-2 à la frontière ukrainienne?

Ces antiquités pourraient trouver une nouvelle et surprenante utilisation.

Des observateurs du conflit entre la Russie et l'Ukraine ont récemment fait une découverte surprenante. Des images satellites obtenues par le site The Avionist révèlent qu'aux alentours du 28 février, la Russie a déployé, non loin de la frontière, des avions An-2. Antédiluviens, ces appareils sont des biplans agricoles qui ont souvent été utilisés militairement, et dont le premier vol remonte à 1947.

Une quarantaines de ces avions sont apparus sur la base aérienne de Seshcha, dans l'Oblast de Briansk, qui partage une frontière avec le nord de l'Ukraine. Les engins militaires russes ne sont certes pas forcément tous dernier cri, mais l'utilisation d'avions conçus il y a soixante-quinze ans est tout de même étonnante.

Selon The Avionist, il est possible que ces antiquités soient destinées non pas à attaquer directement mais à simuler une offensive d'hélicoptères ou de drones afin d'observer la réaction des défenses aériennes ukrainiennes, et de préparer le terrain pour une attaque réelle consécutive.

Précédent en Arménie

C'est une technique qui aurait déjà été utilisée en 2020, lors de l'invasion de la région arménienne de l'Artsakh par l'Azerbaïdjan. À l'époque, un média russe expliquait que les pilotes azéris décollaient normalement, pointaient leurs avions dans la direction voulue, puis quittaient l'appareil afin de le laisser voler seul.

Cela permet de sacrifier des appareils vieillissants afin d'identifier les batteries anti-aériennes puis de les détruire, en prévision d'offensives réelles.

Cette possibilité a été publiquement évoquée sur Twitter par le sénateur des États-Unis Marco Rubio, qui indique que les «Colts» (le nom de code de l'Otan pour les An-2) pourraient avoir été «convertis en drones afin de servir de leurres pour activer les défenses anti-aériennes de l'Ukraine et identifier leurs positions». Rubio est le vice-président républicain du comité de renseignement du Sénat.

Dans l'ouest de la #Russie #Poutine a déployé 42 biplans An-2 “Colt” & une augmentation de 300% d'avions de combat. Des indices suggèrent que les “Colt” ont été convertis en drones afin de servir de leurres pour activer les défenses anti-aériennes de l'#Ukraine et identifier leurs positions.

Une autre option, suggérée par le média spécialisé The War Zone, serait de se servir de l'avion afin de parachuter des troupes. En effet, la flotte d'An-2 dont dispose l'armée de l'air russe est essentiellement utilisée pour l'entraînement des parachutistes. Ces avions ont la capacité de voler bas et lentement, ce qui leur permet d'être moins détectables.

En ce moment

🪖 Nouveaux mobilisés, futurs morts 🥉 La grande crise du cuivre 🦜 La guerre contre les cacatoès, une journée contre korii.

Et Cætera

🪖 Nouveaux mobilisés, futurs morts 🥉 La grande crise du cuivre 🦜 La guerre contre les cacatoès, une journée contre korii.

Quatre articles pour jeter un autre regard sur le monde.

En Australie, une «course aux armements» a commencé entre les cacatoès et les humains

Et Cætera

En Australie, une «course aux armements» a commencé entre les cacatoès et les humains

La guerre est déclarée, et aucun n'est prêt à se rendre.

Le monde doit se préparer à une grave et longue pénurie de cuivre

Biz

Le monde doit se préparer à une grave et longue pénurie de cuivre

Il est pourtant indispensable, notamment à nos horizons plus verts.