La bataille a fait deux blessés par balles. | Falkenpost via Pixabay
La bataille a fait deux blessés par balles. | Falkenpost via Pixabay

Quatorze ans de prison pour le braquage à main armée d'un nom de site internet

Un créateur de contenu Instagram ne supportait pas de posséder le site doit4state plutôt que doitforstate.

C'est peut-être une première dans l'histoire de la justice. Un ex-influenceur a été condamné à quatorze ans de prison pour le braquage à main armée d'un nom de domaine. Le condamné est Rossi Lorathio Adams II, un ancien étudiant de l'université de l'État d'Iowa surnommé «Polo».

En 2015, l'étudiant gérait une série de comptes sur les réseaux sociaux appelés State Snaps, où il publiait des photos et vidéos de soirées étudiantes, de filles dénudées et d'étudiant·es ivres s'adonnant à toutes sortes d'activités. Des comptes comme il en existe des centaines sur internet.

Sauf que State Snap accumulait tout de même plus d'un million de followers sur Instagram, avec son slogan «#DoItForState». Assez pour donner au jeune homme des rêves de business juteux à base de vidéos virales, à l'image de l'empire LADBible, par exemple. Il lance donc en parallèle du compte Instagram le site internet doit4state.com.

«Émoji Pistolet»

Seulement, «Polo» est visiblement devenu de plus en plus frustré de ne pas pouvoir mettre la main sur le nom de domaine doitforstate.com. Pendant deux ans, il tente alors à plusieurs reprises de l'acheter à son propriétaire, qui d'abord refuse puis en demande 20.000 dollars (environ 18.000 euros), une somme qu'Adam juge trop élevée.

«Polo» passe alors à l'intimidation en envoyant, selon les documents du tribubal, un «emoji pistolet» à un ami du propriétaire du site. Ne parvenant pas à ses fins, Adam engage un cousin à lui, ancien criminel notoire, pour aller braquer le nom de domaine.

Son cousin, Sherman Hopkins, Jr. s'introduit alors masqué et armé d'un Taser et d'un pistolet volé chez le rival, afin de le forcer à transférer doitforstate.com sur le compte d'Adam. Pendant l'agression, Hopkins aurait alors frappé plusieurs fois sa victime avec son arme et pointé le canon sur sa tête.

Les deux hommes finissent par se battre pour le contrôle de l'arme et le propriétaire du site parvient à la récupérer puis à tirer plusieurs fois dans le torse de son agresseur. Non sans se prendre une balle dans la jambe dans la foulée.

Les deux ont survécu, mais Hopkins a été condamné en 2017 à vingt ans de réclusion. Adams a quant à lui été condamné à quatorze ans de prison pour «interférence au commerce avec menaces et violence».

En ce moment

L'impossible retraite à 40 ans, la guerre des masques, des robots biologiques, une journée sur korii.

Et Cætera

L'impossible retraite à 40 ans, la guerre des masques, des robots biologiques, une journée sur korii.

Ce qu'il fallait lire aujourd'hui.

À la rencontre des «xenobots», les premiers robots biologiques au monde

Tech

À la rencontre des «xenobots», les premiers robots biologiques au monde

Entre machines programmées et organismes vivants, ces choses d'un genre nouveau ouvrent des portes sur le futur.

La retraite avant 40 ans: quand le rêve vire au cauchemar

Biz

La retraite avant 40 ans: quand le rêve vire au cauchemar

Les adeptes du mouvement FIRE ont investi jeunes pour arrêter de travailler tôt. Sans voir la crise venir.