Cliquez à n'importe quel endroit du globe, et le tour est joué. | Capture d'écran via River Runner Global
Cliquez à n'importe quel endroit du globe, et le tour est joué. | Capture d'écran via River Runner Global

Une appli pour suivre la trajectoire d'une goutte d'eau dans le monde

River Runner est un incroyable plan interactif qui permet de réaliser que les cours d'eau du monde entier sont connectés.

C'est le genre d'application sur laquelle on passerait volontiers des heures. Aussi élégante qu'interactive, River Runner est une carte du monde sur laquelle il suffit de cliquer une fois pour se transformer en goutte de pluie, et effectuer alors un voyage pouvant faire plusieurs milliers de kilomètres.

Chaque clic donne l'occasion d'arpenter en caméra subjective un réseau constitué de rivières, de fleuves et de mers, pour mieux réaliser la façon dont nos cours d'eau sont mis en réseau. C'est à la fois vertigineux et inquiétant, puisque River Runner permet également de prendre conscience du point auquel la pollution, elle aussi, peut voyager sur des distances importantes et contaminer des régions pourtant très éloignées du point de départ.

Voyages infinis

La journaliste de Fast Company qui met cet outil en lumière a multiplié les expériences, pointant sa souris sur la ville chinoise de Chengdu en mer de Chine orientale, partant de Cochabamba en Bolivie pour se frayer un chemin jusqu'à l'océan Atlantique via le fleuve Amazone, ou ralliant le golfe du Mexique à partir de Custer, dans l'État du Dakota du Sud.

Mais il est évidemment possible de cliquer n'importe où sur le globe, dans les contrées les plus reculées comme sur sa ville de naissance. L'ensemble est réellement addictif et peut aussi se transformer en jeu: dans une fenêtre située en haut à droite de l'interface, River Runner indique la longueur en kilomètres des chemins suivis. On pourrait par exemple tenter de trouver le plus long itinéraire possible.

En 2021, Fast Company avait déjà évoqué River Runner, qui ne permettait alors que de partir des États-Unis. L'appli est désormais sans restriction. On la doit à l'analyste Sam Learner, qui a notamment collaboré avec Internet of Water, une organisation qui travaille sur toutes les données liées à l'eau.

Proposée dans une version bêta, l'appli est très riche mais encore incomplète: les noms de certains cours d'eau manquent, mais il est possible via l'interface de les envoyer aux développeurs de River Runner afin qu'ils y soient ajoutés.

En ce moment

Le J-20 furtif chinois ne fait pas (encore) peur aux États-Unis

Tech

Le J-20 furtif chinois ne fait pas (encore) peur aux États-Unis

Ses missiles, en revanche...

Les dragons de «Game of Thrones» pourraient-ils réellement voler?

Tech

Les dragons de «Game of Thrones» pourraient-ils réellement voler?

Un ingénieur en aéronautique tente quelques calculs savants.

Bluff ou pas? Les capitales occidentales se préparent à la menace atomique de Poutine

Tech

Bluff ou pas? Les capitales occidentales se préparent à la menace atomique de Poutine

Sait-on jamais...