Les dauphins parlent-ils aussi le russe? | Emily Irving-Swift / AFP
Les dauphins parlent-ils aussi le russe? | Emily Irving-Swift / AFP

La Russie utiliserait des dauphins pour défendre sa base militaire de Sébastopol

Des images satellites du port en Crimée suggèrent qu'ils y sont entraînés.

Les dauphins sont des êtres surprenants: ils sont réputés pour être dotés d'une intelligence très développée, et il paraîtrait même qu'ils se donnent des petits noms entre eux.

Doué lui aussi d'une certaine intelligence, l'humain a donc sans surprise trouvé plusieurs moyens d'exploiter leur potentiel. Parmi eux, l'armée russe est soupçonnée d'avoir entraîné ces mammifères à contrer les plongeurs ukrainiens qui voudraient saboter les navires russes à l'entrée du port de Sébastopol, en Crimée. Le Washington Post a creusé la piste.

H I Sutton, un analyste spécialisé dans la défense sous-marine, a expliqué que les enclos avaient été placés dans le port en février, juste avant le début de la guerre en Ukraine.

Selon lui, ce n'est pas la première fois que des dauphins sont utilisés de cette manière, la Russie et les États-Unis ayant déjà mené des expériences de ce type. Un porte-parole de Maxar Technologies (la société qui a fourni les images satellites) a d'ailleurs confirmé l'interprétation de Sutton.

Histoire et spéculations

Depuis les années 1960, la marine américaine a entraîné des dauphins et des lions de mer à assister les soldats dans la prévention des menaces sous-marines.

Ces animaux ont le sonar le plus sophistiqué connu de la science, et peuvent donc repérer assez facilement des mines ou d'autres objets cachés dans les fonds marins.

Dans les années 1990, le programme de formation des mammifères marins de l'US Navy a été déclassifié, ce qui a permis de déconstruire le mythe selon lequel ils étaient utilisés comme armes offensives. Plus récemment, le Hamas a accusé Israël de faire usage de l'un de ces mammifères de combat pour tuer ses plongeurs.

La base de Sébastopol, à l'époque située dans l'Union soviétique, servait justement à entraîner les mammifères. Mais on ne dispose d'aucune preuve que ces derniers ont jamais été utilisés par l'armée russe.

Après l'éclatement de l'URSS, l'Ukraine a réinvesti l'installation pour entraîner les animaux à des séances de thérapie. Puis, en 2014, alors que la Russie avait repris le contrôle de la ville portuaire et de la Crimée, le Moscow Times rapportait que leur entraînement militaire avait repris.

Et si ce n'était pas suffisant, en 2019, une baleine blanche munie d'un harnais a fait surface dans les eaux norvégiennes. À l'époque, les experts avaient supposé qu'elle faisait partie d'un programme de formation navale russe. Cette idée lui avait valu le sobriquet «Hvaldimir», contraction de «baleine» en norvégien et du nom du président russe, Vladimir Poutine.

En ce moment

La dette créée par Elon Musk pourrait tuer Twitter

Biz

La dette créée par Elon Musk pourrait tuer Twitter

Les bots ne sont sans doute pas le vrai problème.

Bières, appâts de pêche et grenades: les folles transformations des drones ukrainiens

Tech

Bières, appâts de pêche et grenades: les folles transformations des drones ukrainiens

Lorsqu'il s'agit de tuer, l'imagination n'a aucune limite.

🔥 Les gros canons qui changent la guerre 🔫 Ukraine et trafic d'armes 🛢️ Les nouvelles fortunes du pétrole, hier sur korii.

Et Cætera

🔥 Les gros canons qui changent la guerre 🔫 Ukraine et trafic d'armes 🛢️ Les nouvelles fortunes du pétrole, hier sur korii.

Quatre articles pour voir le monde sous un autre jour.