Peut-être pas qu'un gadget, finalement. | Daniel Canabino via Unsplash
Peut-être pas qu'un gadget, finalement. | Daniel Canabino via Unsplash

Les montres connectées sont-elles utiles contre le Covid-19?

Grâce des capteurs plus performants, les smartwatches pourraient aider à la détection précoce de la maladie.

Des montres qui prennent votre pouls, des bracelets qui calculent votre taux de glycémie… Les objets connectés destinés à surveiller votre santé trouveront-ils leur place dans la lutte contre la pandémie en cours?

La compétition est en tout cas lancée entre les fabricants, en particulier de smartwatches, pour arriver à détecter les signes avant-coureurs du Covid-19.

L'un de ces symptômes, rapporte le médecin urgentiste Richard Levitan dans une chronique publiée par le New York Times, est l'«hypoxie silencieuse», une raréfaction de l'oxygène dans le sang. Elle passe souvent inaperçue chez les malades, qui compensent inconsciemment en prenant des inspirations plus longues et plus profondes.

Ces cas ne sont souvent pris en charge que trop tard, lorsque le taux d'oxygène dans le sang est descendu à 50%. La personne doit alors être directement placée sous ventilateur.

Diagnostic au poignet

Certaines montres Fitbit ou Garmin possèdent déjà un oxymètre, un capteur calculant la concentration d'oxygène dans le sang. La qualité de leurs relevés est néanmoins loin d'être assez précise pour réaliser les diagnostics en amont qui, d'après Levitan, contribueraient à réduire les prises en charge d'urgence.

C'est du côté d'Apple que l'avancée clinique est susceptible d'arriver en premier. L'entreprise ne cache pas vouloir faire de sa montre connectée, médicalement certifiée pour son électrocardiogramme et ses notifications en cas de suspicion de fibrillation auriculaire, un appareil médical grand public.

La Food and Drug Administration (FDA) a donné son accord pour que les médecins utilisent la fonction électrocardiogramme des Apple Watch dans le cadre du suivi à distance de leurs patient·es atteint·es du Covid-19.

Mais Apple ne compte pas s'arrêter là: selon des indices repérés par le site 9to5mac, les nouveaux modèles de sa montre devraient être équipés d'outils utiles à la détection précoce du Covid-19 ou, plus généralement, de toute atteinte de la fonction respiratoire.

Des bouts de code de la version d'iOS 14 indiquent ainsi que la marque est en train de développer une notification similaire à celle de la fibrillation pour alerter sur une baisse anormale de la saturation en oxygène.

Oxymètre ou non, les montres connectés font déjà l'objet d'études scientifiques pour déterminer si elles sont capables de repérer des symptômes du Covid-19.

Un équipe rassemblant l'université de Stanford, Fitbit et Scripps Research tente notamment de développer un algorithme évaluant, à partir des données captées par la montre connectée, si le corps est en train de combattre une maladie virale.

En ce moment

Le remdesivir, médicament douteux mais gros profits

Biz

Le remdesivir, médicament douteux mais gros profits

La molécule de Gilead lui a rapporté 873 millions de dollars, malgré une efficacité contestable.

Quel gouvernement pour Mars?, l'IPO record d'Ant Group, Apple se plante, une journée sur korii.

Et Cætera

Quel gouvernement pour Mars?, l'IPO record d'Ant Group, Apple se plante, une journée sur korii.

Ce qu'il fallait lire aujourd'hui.

Elon Musk veut (littéralement) faire la loi sur Mars

Et Cætera

Elon Musk veut (littéralement) faire la loi sur Mars

Selon le patron de SpaceX, une fois colonisée, la planète rouge n'obéira à aucune loi ou gouvernement terrien.