Copier la nature pour la sauver? | Maros Misove via Unsplash
Copier la nature pour la sauver? | Maros Misove via Unsplash

Ces feuilles artificielles sauveront peut-être la planète

Le tout avec du soleil, de l'eau, du colorant –et un rendement désormais exceptionnel.

Une équipe d'ingénieurs de l'Université de l'Illinois à Chicago a développé une feuille artificielle capable de capturer le dioxyde de carbone (CO2) de manière ultra-performante.

Copiant le système naturel de photosynthèse, processus par lequel les plantes transforment la lumière du soleil, l'eau et le CO2 en énergie (glucose), cette invention pourrait nous permettre de faire des économies de carburant considérables.

Petit topo technique: au lieu de créer du sucre, comme dans la photosynthèse naturelle, la méthode artificielle peut capter l'énergie solaire et la stocker de manière chimique, sous forme d'hydrogène par exemple.

Cela offre un réservoir de carburant à la demande, créant une alternative aux carburants fossiles. Mais ce n'est pas sa seule fonction. Elle réussit aussi l'exploit d'attraper, à la manière des plantes, le CO2 présent dans l'air et les gaz de combustion des centrales électriques au charbon, entre autres.

100 fois mieux

Au Canada, aux États-Unis ou encore en France, de nombreux laboratoires se penchent sur cette question cruciale en espérant être les premiers à trouver un remplacement viable aux énergies fossiles.

Et ça ne date pas d'hier: en 2012, déjà, The New Yorker consacrait une de ses pages aux prémices de cette technologie. Ce qui est plus nouveau en revanche, c'est le rendement obtenu par les chercheurs de l'Université de l'Illinois. Les anciens systèmes «ont généralement un rendement [rapport entre l'énergie stockée dans les produits carbonés et l'énergie solaire utilisée] d'environ 2 ou 3%, au mieux jusqu'à 10% dans certains cas», expliquait Ally Aukauloo, professeur à l'Université Paris-Saclay, dans un article des Echos.

Selon l'étude publiée dans la revue Energy & Environmental Science, la feuille artificielle créée par l'Université de l'Illinois, elle, pourrait capturer 3,3 millimoles par heure pour chaque 4 centimètres carrés de matériau, ce qui est plus de 100 fois plus performant. En bonus, elle présente un avantage de taille: le réacteur peut tenir dans l'espace d'un sac à dos.

Un petit module de la taille d'un humidificateur d'air pourrait donc éliminer plus de 1 kilo de CO2 par jour à l'intérieur d'une maison, le tout à moindre coût. Mais cela pourrait également être utilisé à plus grande échelle pour des besoins industriels. La photosynthèse artificielle peut-elle devenir notre meilleure alliée dans la lutte contre le changement climatique?

En ce moment

✈️Deux drones US à un dollar pour l'Ukraine 💸Le coût faramineux du Brexit 🏎️L'IA pour faire gagner en Formule 1, hier sur korii.

Et Cætera

✈️Deux drones US à un dollar pour l'Ukraine 💸Le coût faramineux du Brexit 🏎️L'IA pour faire gagner en Formule 1, hier sur korii.

Quatre articles pour comprendre le monde en avance.

Ferrari dépose un brevet pour une voiture propulsée comme un avion de chasse

Tech

Ferrari dépose un brevet pour une voiture propulsée comme un avion de chasse

Prêts pour les supercars à pulsoréacteurs?

TotalEnergies sur le point de perdre son méga contrat de 27 milliards de dollars en Irak?

Biz

TotalEnergies sur le point de perdre son méga contrat de 27 milliards de dollars en Irak?

Les salariés de la multinationale auraient commencé à quitter le pays.