Un géant, dans la nuit, la tête dans les étoiles. | Giant Magellan Telescope
Un géant, dans la nuit, la tête dans les étoiles. | Giant Magellan Telescope

Le Giant Magellan Telescope sera le plus grand jamais construit sur Terre

Un monstre astronomique.

Les yeux sont logiquement braqués sur les images exceptionnelles envoyées en masse par le télescope James Webb (JWST) depuis son lancement. Nous serons sans doute tout aussi ébaudis de celles que, dans un futur plutôt proche et une fois construit, le Giant Magellan Telescope pourra offrir, et ce depuis la Terre.

Dans un communiqué de presse repris par Interesting Engineering, le Dr Robert Shelton, président et cofondateur du projet, a ainsi annoncé avoir bouclé un financement de 205 millions de dollars, qui doit permettre d'accélérer la construction de la colossale structure, qui rejoindra les déjà nombreux instruments de l'Observatoire de Las Campanas, dans le désert chilien de l'Atacama.

Haute de douze étages, la structure du Giant Magellan Telescope doit être construite par l'usine d'Ingersoll Rand, dans l'Illinois, tandis que les sept segments de son miroir primaire, chacun d'un diamètre presque record de 8,4 mètres, seront pris en charge par le Richard F. Caris Mirror Lab de l'université de l'Arizona.

Assemblés en forme de fleur, il est prévu que les éléments atteignent ensemble une taille totale de 25 mètres. «Le financement est un véritable effort collectif de la part de nos fondateurs», explique le Dr Robert Shelton. Parmi les institutions concernées, appuyées par le Extremely Large Telescope Program: la Carnegie Institution for Science, la São Paulo Research Foundation, ou encore les université du Texas, de l'Arizona et de Chicago.

Vers l'infini et un peu au-delà

Ce programme de «télescope extrêmement gros» vise à permettre aux États-Unis de rester à la pointe de l'observation spatiale depuis la Terre. Ces centaines de millions de dollars de financement «permettr[ont] la construction des miroirs les plus grands du monde, de la structure géante qui les tient et les aligne, et d'instruments scientifiques permettant d'étudier les évolutions chimiques des étoiles et planètes comme jamais jusque là», ajoute le Dr Robert Shelton.

L'engin présentera effectivement des caractéristiques assez folles. Selon Interesting Engineering, il sera 200 fois plus puissant que les télescopes actuels, disposera de 10 fois plus de surface de collecte de la lumière et proposera une résolution 4 fois meilleure que celle du James Webb Space Telecope, dont le rôle est néanmoins différent et en addition duquel il fonctionnera.

Des spectrographes de pointe et des appareils permettant de capturer de hauts contrastes devraient ainsi être utilisés de concert avec le JWST. «La prochaine étape pour comprendre la physique et la chimie des plus petites sources de lumière dans l'espace découvertes par le JWST sera le Giant Magellan Telescope», écrit ainsi Interesting Engineering.

L'ensemble pourra sans doute aider les scientifiques du monde entier à mieux appréhender les mystères et questions autour de la matière noire ou de l'énergie noire, de mieux comprendre les origines des galaxies et de leurs éléments, ou de découvrir les traces d'une éventuelle vie extraterrestre sur de lointaines planètes.

En ce moment

🌞 Le soleil qui tourne à l'envers ✈️ Le MiG-29, héros d'Ukraine 🔪 Les criminels de Wagner dans la nature: l'hebdo de korii.

Et Cætera

🌞 Le soleil qui tourne à l'envers ✈️ Le MiG-29, héros d'Ukraine 🔪 Les criminels de Wagner dans la nature: l'hebdo de korii.

Dix (courts) articles pour bannir l'ennui de votre dimanche et prendre de l'avance sur le monde.

☢️ Des mini-centrales peu efficaces 🕘 Une aide à l'Ukraine trop tardive 🚗 L'Autopilot Tesla aux fraises, hier sur korii.

Et Cætera

☢️ Des mini-centrales peu efficaces 🕘 Une aide à l'Ukraine trop tardive 🚗 L'Autopilot Tesla aux fraises, hier sur korii.

Quatre articles pour prendre de l'avance sur le monde.

Les mini-réacteurs nucléaires (SMR) sont-ils un mirage?

Tech

Les mini-réacteurs nucléaires (SMR) sont-ils un mirage?

«Don't believe the hype»: les renouvelables seraient préférables à ces SMR.