À la poursuite d'Octobre rouge et blanc. | Esperanza Doronila via Unsplash
À la poursuite d'Octobre rouge et blanc. | Esperanza Doronila via Unsplash

Pourquoi la Défense américaine s'intéresse-t-elle de si près aux crevettes-pistolet?

Les crustacés pourraient servir d'espions.

Les sonars militaires, bien qu'ils soient utiles pour détecter certaines menaces, sont également responsables de tragédies: en brouillant les signaux des sonars de baleines, ils les amènent parfois à s'échouer sur les côtes.

Heureusement pour ces mammifères, cette technologie utilisée depuis la Grande Guerre a peut-être fait son temps. Selon la BBC, un nouveau projet s'intéressant aux sons naturels entendus dans les profondeurs et dirigé par Lori Adornato, de l'agence américaine de recherche et de développement des nouvelles technologies destinées à un usage militaire (la Darpa), pourrait bientôt les remplacer.

«Aujourd'hui, on traite ces sons comme du bruit de fond, des interférences qu'on essaie d'éliminer. Pourquoi ne pas en tirer un avantage et voir si on peut y trouver un signal?», s'interroge la chercheuse.

Son projet, «Persistant Aquatic Living Sensors» (PALS, pour «capteurs aquatiques vivants permanents»), consiste à écouter les animaux marins dans le but de détecter les menaces.

Le PALS peut couvrir une région vaste et ce pendant plusieurs mois –contrairement aux bouées sonars habituelles, dont la batterie ne tient que quelques heures. Plusieurs équipes chargées d'étudier des espèces diverses sont parrainées pour mettre au point cette technologie.

Laurent Cherubin dirige, par exemple, le groupe planchant sur les mérous géants. Ces poissons de plus de 300 kilos produisent des sons d'alerte très puissants pour éloigner les intrus.

Le chercheur et son équipe ont travaillé sur ces signaux, bien distincts de ceux émis pour les parades nuptiales. Un algorithme a donc été programmé pour différencier les sons particuliers, puis transformé en logiciel intégré à des hydrophones placés sous l'eau.

Crevettes espionnes

Pour les crevettes, nous nous rapprochons davantage des sonars «actifs» traditionnels. Ces derniers produisent un son afin que l'on puisse repérer son écho et l'obstacle contre lequel il ricoche.

Alisson Laferrière s'intéresse aux crevettes dites «pistolet», de la famille des alpheidae. Ces cow-boys des fonds marins sont surnommés ainsi parce qu'ils possèdent une pince particulière ayant la capacité de créer une bulle qui implose violemment pour éloigner les ennemis.

Le son émis par ces crustacés peut atteindre jusqu'à 220 décibels (dB) – quand une fusée au décollage émet 180 dB environ. «On essaie de détecter l'écho qui survient quand les crevettes claquent, explique Laferrière, de la même façon que les sonars traditionnels détectent l'écho produit par le son émis par sa propre source.»

Ces crevettes sont également extrêmement bruyantes lorsqu'elles communiquent entre elles. Ainsi, un groupe de crustacés émet un son régulier que la chercheuse compare à celui de «la friture de bacon».

Les colonies ne sont jamais calmes, bien que le volume sonore varie selon l'heure et la température de l'eau. Cependant, l'interprétation est difficile, puisque contrairement au sonar traditionnel, il faut d'abord trouver l'emplacement de la source.

Encore une fois, c'est à un logiciel intelligent qu'a été confiée la tâche du repérage de la localisation des crevettes, puis de la direction du son et enfin d'où ce dernier a été réfléchi.

Si ces modèles restent à peaufiner, notamment afin de distinguer la nature des obstacles, ils pourraient bien devenir une aide précieuse pour les chasseurs de sous-marins et, surtout, épargner les baleines.

En ce moment

En Ukraine, le rôle vital de la CIA et des forces spéciales internationales

Tech

En Ukraine, le rôle vital de la CIA et des forces spéciales internationales

Dans le pays ou chez ses voisins, un réseau s'active pour aider Kiev à résister à la Russie.

La crise russe du code informatique: un grand bond en arrière

Tech

La crise russe du code informatique: un grand bond en arrière

Pour les logiciels de ses machines aussi, le pays dépend totalement de l'Occident.

✈️ Des sièges à deux étages dans les avions 🌾 Le vol du blé ukrainien ⚛️ La fusion dans votre garage, hier sur korii.

Et Cætera

✈️ Des sièges à deux étages dans les avions 🌾 Le vol du blé ukrainien ⚛️ La fusion dans votre garage, hier sur korii.

Quatre articles pour comprendre le monde autrement.