Voici à quoi devrait ressembler l'intérieur du Robot Science Museum, à Séoul. Avant le soulèvement des machines? | Ediz Akyalçın (MAA)
Voici à quoi devrait ressembler l'intérieur du Robot Science Museum, à Séoul. Avant le soulèvement des machines? | Ediz Akyalçın (MAA)

À Séoul, un musée du robot construit... par des robots

Quoi de plus logique, a pensé le cabinet d'architecture turc chargé de concevoir le Robot Science Museum.

L’intelligence artificielle (IA) peut-elle faire disparaître les maçons? Après les amusants Fiberbots du Massacchussets Institute of Technology (qui construisent seuls des structures architecturales) ou l’immense pavillon réalisé en 100 jours par le studio Archi-Union pour la Shanghai Westbund World Artificial Intelligence Conference, la Corée du sud passe à la vitesse supérieure.

De la conception à l'assemblage

Le Seoul Metropolitan Government a annoncé la création d’un musée consacré à la science robotique (Robot Science Museum). Une pléiade d’architectes internationaux a proposé différentes visions mais c’est celle de l’agence stambouliote Melike Altınışık (MAA) qui a emporté la préférence. Et pour cause: elle propose de faire construire le musée par des drônes et en ayant recours à des techniques robotiques variées.

Altınışık a imaginé tous les moyens permettant de mettre en valeur le potentiel des robots avant même l’ouverture de l’institution qui leur est consacrée. «Le musée ne va pas se contenter d’exposer des robots: ils seront en charge du projet depuis l’étape de conception jusqu’à la fabrication et l’assemblage», s’enthousiasme l’architecte turc.

En réalité, c’est essentiellement la façade courbe du musée qui est concernée –ses éléments devraient être moulés, soudés assemblés et polis par des robots. La base en ciment sur laquelle reposera le bâtiment sera imprimée en 3D. Quant aux drônes, ils permettront de réaliser le mapping de la zone, effectueront les visites d’inspection et contrôleront à distance les robots-véhicules de construction. D’après l’architecte, le recours à l’IA devrait permettre de gagner à la fois du temps et de l’argent.

La construction du musée commencera en 2020. Il devrait ouvrir ses portes en 2022, dans le cadre d’un projet de développement à grande échelle dans le quartier de Chang-dong, le Changbai New Economic Center.

En ce moment

Des squelettes à vendre sur Insta, une app pour la PMA, des milliards en data, l'éthique des cyborgs, c'était aujourd'hui sur korii.

Et Cætera

Des squelettes à vendre sur Insta, une app pour la PMA, des milliards en data, l'éthique des cyborgs, c'était aujourd'hui sur korii.

(Et plein d'autres choses aussii.)

Augmenter l'humanité, pourquoi pas? Encore faut-il se poser les bonnes questions

Et Cætera

Augmenter l'humanité, pourquoi pas? Encore faut-il se poser les bonnes questions

Avant de fusionner avec les machines il importe de bien (re)définir ce qui relève de l'être humain.

Le florissant commerce de restes humains sur Instagram

Et Cætera

Le florissant commerce de restes humains sur Instagram

Cantonné à eBay jusqu'à son interdiction, l'achat-vente de squelettes décorés se réfugie dans le flou juridique du réseau social.