Robuste, le nouveau modèle de la marque a été conçu pour durer cinq à sept ans. | Via Fairphone
Robuste, le nouveau modèle de la marque a été conçu pour durer cinq à sept ans. | Via Fairphone

Éthique et plus puissant, le Fairphone 3 a les atouts pour convaincre

L'entreprise néerlandaise revient avec une troisième version de son téléphone responsable, dont les performances ont été revues à la hausse.

Savez-vous vraiment comment est fabriqué votre smartphone? Vous connaissez à coup sûr le nom des grandes marques (de Samsung à Apple, en passant par Huawei, Motorola ou OnePlus), vous n'ignorez sans doute pas que l'assemblage est généralement effectué en Asie et vous vous doutez que les composants en plastique et métaux rares polluent la planète.

Seulement, nous avons tellement besoin des smartphones qu'ils ont pour le moment réussi, du moins auprès du grand public, à passer au travers des considérations morales qui s'appliquent aujourd'hui à la consommation de viande, l'achat de vêtements ou la réservation de billets d'avion.

Le néerlandais Fairphone essaie depuis 2014 de changer la donne en proposant des smartphones aux composants, à la construction et à l'assemblage éthiques.

Surcoût justifié

L'entreprise utilise des composants écoresponsables, notamment l'or, et a trouvé des alternatives aux chaînes d'approvisionnement et d'assemblage aux conditions de travail inhumaines.

Ses deux premiers essais, le Fairphone 1 et le Fairphone 2, étaient sûrement trop chers, trop peu design et trop à la traîne en matière de performances pour espérer concurrencer les marques plus classiques, mais son nouveau modèle pourrait enfin trouver son public.

Selon Wired, le Fairphone 3 offre des performances dignes d'intérêt. En vente dès le 3 septembre aux États-Unis, l'appareil est pour l'instant disponible en précommande au prix de 450 euros –soit 200 euros de plus que le Moto G7, le smartphone le moins cher du marché offrant des performances similaires.

Le surcoût est important, mais le Fairphone est conçu pour pouvoir au besoin remplacer les composants cassés ou fatigués. La durée de vie de ce terminal robuste est estimée entre cinq et sept ans, à condition de changer deux ou trois fois la batterie.

Voie à tracer

Fairphone n'est pas la seule entreprise à militer pour le droit de réparer l'électronique. Apple a annoncé le 29 août qu'elle allait ouvrir plus largement la réparation de ses appareils à des opérateurs tiers, un geste en faveur d'une consommation plus durable apprécié.

La fondatrice de Fairphone, Eva Gouwens, a conscience que ses produits ne surpasseront pas ceux des géants de la tech. Elle compte néanmoins montrer la voie pour que d'autres suivent son exemple.

«Notre mission est de motiver l'industrie à agir de manière plus responsable, notamment en revoyant la chaîne d'approvisionnement», a-t-elle déclaré à Wired.

En ce moment

Réutilisable 132 fois, CupClub révolutionne le gobelet en plastique

Biz

Réutilisable 132 fois, CupClub révolutionne le gobelet en plastique

Une architecte anglaise a mis au point un gobelet qui, après usage, est collecté et lavé tous les jours avant d'être redistribué et in fine recyclé.

La Chine pique en douce la technologie spatiale américaine

Tech

La Chine pique en douce la technologie spatiale américaine

En retard sur les États-Unis dans la course aux étoiles, le géant asiatique n'hésite pas à recourir à l'espionnage et à la contrebande de pièces sensibles.

Au Venezuela, le marché reprend ses droits

Biz

Au Venezuela, le marché reprend ses droits

La situation économique du pays connaît une relative amélioration, du moins pour la population capable de payer en dollars.