3, 2, 1... | RVvoenkory via Telegram / Rob Lee via Twitter
3, 2, 1... | RVvoenkory via Telegram / Rob Lee via Twitter

Les Russes font pleuvoir des grenades-gobelets sur les Ukrainiens à partir de drones

Splendeurs et désastres du système D militaire.

Nous assistons depuis le début de l'invasion de l'Ukraine par son voisin russe à la généralisation d'un phénomène déjà croisé dans d'autres conflits auparavant, au Moyen-Orient notamment: la vaste utilisation des drones de loisirs à des fins militaires et létales, avec des bricolages dignes des plus mythiques épisodes de McGyver, une mort plutôt peu télévisuelle en sus.

En la matière, la créativité ukrainienne ne semble connaître aucune limite. Nous relations par exemple il y a quelques semaines comment un système fait de bric, de broc et d'explosifs avait, lâché depuis un drone de loisir, épaté le monde en réussissant ce qui semblait être le coup du siècle.

Comme le conflit entre deux armées dont les soldats disposent de smartphones et en font un usage massif se passe également sur les réseaux sociaux, les Russes n'ont sans doute pas perdu une miette de ces mortels exploits, et s'y sont également mis à leur tour.

Grenadeur grenadé

Ainsi, comme le raconte Motherboard à partir du tweet de l'observateur Rob Lee, reprenant une vidéo postée sur Telegram, les troupes de Moscou ont elles aussi adopté la technique dite de la «grenade-gobelet».

Celle-ci consiste à utiliser un drone capable de lâcher n'importe quelle charge pour lâcher sur les troupes ennemies un verre en plastique dans lequel a été placé une grenade.

La goupille de cette dernière est au préalable retirée, les parois du gobelet faisant suffisamment pression pour maintenir la poignée serrée. À l'impact au sol, la grenade peut retrouver sa liberté, sa poignée se desserrer et l'explosion peut avoir lieu, à l'horrible surprise sans doute des soldats qui, peut-être, n'avaient même pas vu le drone arriver.

Comme le rappelle Motherboard, cette technique des plus rudimentaires peut mener à quelques terribles imprévus. Le site reprend ainsi une vidéo elle aussi postée par les troupes russes –et, comme d'habitude, mise en musique avec un goût détestable.

Elle montre, est-il supposé, des militaires ukrainiens tentant la même manœuvre, avec néanmoins un succès bien moindre puisque l'opération se retourne méchamment contre eux.

Le gobelet est trop lâche, la prise du drone trop faible, et la petite bombe artisanale ne s'élève que de quelques centimètres dans les airs avant de retomber de manière assez minable au sol, et aux pieds des militaires ne s'attendant vraisemblablement pas à un tel retour à l'envoyeur.

Ce qui se passe ensuite est laissé à l'imagination de la personne qui visionne, et c'est sans doute préférable ainsi.

En ce moment

Plus de 50 jours en vol: le Zephyr, drone de tous les records, est toujours en l'air

Tech

Plus de 50 jours en vol: le Zephyr, drone de tous les records, est toujours en l'air

Conçu par Airbus, le drôle d'animal ne veut plus descendre.

La Corée du Nord offre 100.000 soldats à la Russie pour l'aider en Ukraine

Et Cætera

La Corée du Nord offre 100.000 soldats à la Russie pour l'aider en Ukraine

Une alliance des forces sombres.

Dix anecdotes folles que vous ignoriez sur le mythique SR-71 «Blackbird»

Tech

Dix anecdotes folles que vous ignoriez sur le mythique SR-71 «Blackbird»

L'avion de toutes les extravagances.