Une fusée Starship au décollage. | Official SpaceX Photos via Flickr
Une fusée Starship au décollage. | Official SpaceX Photos via Flickr

SpaceX veut «rattraper» ses plus grosses fusées à l'atterrissage

Objectif: les stabiliser, puis les renvoyer dans l'espace moins d'une heure après leur retour sur Terre.

Le modèle économique de SpaceX repose sur la réutilisation des lanceurs. Cela n'a rien d'évident: il faut ralentir un objet d'une masse colossale lorsqu'il revient de l'espace à très grande vitesse, pour le faire atterrir sur Terre sans l'abîmer.

«Avec un système de lancement entièrement réutilisable, SpaceX a le défi supplémentaire de construire des véhicules capables de résister à la rigueur du lancement, de fonctionner dans le vide [spatial], puis de retourner en hurlant dans l'atmosphère pour atterrir à des pressions [terrestres]», explique Ars Technica.

La conception d'une fusée est un arbitrage entre le poids, les performances, et l'exigence de contenir des liquides explosifs à haute pression.

Le lanceur Falcon 9 de SpaceX utilise quatre jambes de train d'atterrissage afin de la stabiliser lorsqu'elle touche le sol. Bien que fabriquées avec des matériaux légers (fibre de carbone et aluminium), elles pèsent pas moins de deux tonnes, une part non négligeable du poids la fusée.

Pas de jambes, mais un bras

Mais cela n'est pas envisageable pour le lanceur Super Heavy: d'éventuelles jambes de train d'atterrissage pèseraient entre 5 et 10 tonnes, ce qui l'alourdirait beaucoup trop. Qu'à cela ne tienne, Elon Musk et son équipe pensent avoir la solution.

«Nous allons essayer d'attraper le lanceur Super Heavy avec le bras de la tour de lancement, en utilisant les ailettes de la grille pour prendre la charge», a déclaré le patron de SpaceX sur Twitter le 30 décembre.

We’re going to try to catch the Super Heavy Booster with the launch tower arm, using the grid fins to take the load

Selon Ars Technica, si l'entreprise peut concevoir un ou deux «bras» pour «attraper» la fusée Super Heavy, celle-ci pourrait ensuite être replacée directement sur le pas de tir. D'ici quelques années, elle pourrait même être inspectée, ravitaillée en carburant et repartir dans l'espace en moins d'une heure, assure Musk.

Si cela semble fou au premier abord, SpaceX a déjà démontré sa capacité à mettre en œuvre des solutions improbables, par exemple en déployant un navire sans pilote pour récupérer des fusées qui atterrissent verticalement.

En ce moment

Il aura fallu 3 jours pour éteindre l'incendie de la méga-batterie Tesla en Australie

Tech

Il aura fallu 3 jours pour éteindre l'incendie de la méga-batterie Tesla en Australie

Préparons-nous à ce nouveau type de catastrophe.

L'électrique confirmé plus vert, les 7 clés d'internet, la menace des bateaux fantômes, une journée sur korii.

Et Cætera

L'électrique confirmé plus vert, les 7 clés d'internet, la menace des bateaux fantômes, une journée sur korii.

Quatre articles pour comprendre le monde autrement.

A-t-on enfin trouvé un remplaçant au JPEG?

Tech

A-t-on enfin trouvé un remplaçant au JPEG?

L'adoption d'un nouveau standard d'images pour le web est un vieux serpent de mer.