«pastèque.écolière.greffon», plus simple à dicter à son GPS qu'une longitude et une latitude | Capture d'écran via What3Words
«pastèque.écolière.greffon», plus simple à dicter à son GPS qu'une longitude et une latitude | Capture d'écran via What3Words

Pourquoi une start-up a-t-elle divisé le monde en 57.000 milliards de petits carrés?

«pastèque.écolière.greffon»: c'est l'adresse de l'Élysée, selon le système mis au point par What3Words pour simplifier la géolocalisation.

Que se passerait-il si vous dictiez à votre GPS les trois mots «pastèque.écolière.greffon»? A priori, rien. Vous n’atterririez nulle part. Pourtant, l’absconse formule désigne bel et bien un lieu: dans le système de What3Words, elle vous mènerait directement devant le palais de l'Élysée, à Paris.

Des combinaisons de trois mots similaires, il y en a en tout 57.000 milliards, traduites en vingt-sept langues. Chacun de ces triptyques linguistiques possède une propriété géométrique immuable: ils correspondent à des carrés de trois mètres sur trois mètres.

Recartographier le monde

Si cette start-up anglaise s’est enquiquinée à recartographier le monde, c’est parce qu’elle considère que le bon vieux système d’adresses GPS a ses limites. Pléthores sont les imprécisions, les erreurs et les errements. Sans parler des nombreux recoins de ce monde, isolés mais peuplés, qui ne disposent tout bonnement pas d’adresse physique.

Les particuliers peuvent d’ores et déjà utiliser cet adressage avec une appli dédiée sur leur smartphone… ou en commande vocale depuis une Mercedes ou une Ford, premiers constructeurs automobiles acquis à la cause.

Mais pour l’heure, What3Words intéresse surtout les pros. Contactée par korii, l’entreprise revendique 1.000 clients répartis sur 170 pays. On y trouve des entreprises travaillant de près ou de loin dans la logistique (de Domino’s Pizza aux drones agricoles de Hylio), des ONG comme la Croix-Rouge ou des organisations gouvernementales, à l’instar des Nations unies.

On objectera qu’en cas de mauvais ou de non-adressage, il est toujours possible de partager des coordonnées GPS. Système archi-compliqué et archaïque, selon What3Words. Qui espère que chacun et chacune connaisse d’ici quelques années sur le bout des doigts son adresse en trois mots. Le challenge paraît compromis tant que Google Maps, immanquable poids lourd de la géolocalisation, ne jouera pas le jeu.

En ce moment

Les Japonaises interdites de lunettes, xHamster mieux que Facebook, sécuriser son iPhone, aujourd'hui sur korii.

Et Cætera

Les Japonaises interdites de lunettes, xHamster mieux que Facebook, sécuriser son iPhone, aujourd'hui sur korii.

Le récap' du jour.

Google aspire les données médicales de millions de personnes à leur insu

Et Cætera

Google aspire les données médicales de millions de personnes à leur insu

Dans le cadre du «Projet Nightingale», des hôpitaux lui transmettent leurs données sans en informer les patient·es.

Les entreprises japonaises interdisent à leurs employées de porter des lunettes

Et Cætera

Les entreprises japonaises interdisent à leurs employées de porter des lunettes

La mesure n'est que l'une des nombreuses contraintes que les Japonaises doivent respecter au travail.