Peut-être arriverons-nous finalement à rejoindre le futur. | Disney
Peut-être arriverons-nous finalement à rejoindre le futur. | Disney

Le studio de «The Mandalorian» développe un simulateur de vol spatial pour l'US Army

Il entraînera les militaires au maniement des vaisseaux spatiaux.

Dans le vol spatial, les règles de l'astrodynamique –la science des mouvements dans l'espace– compliquent les manœuvres les plus basiques. D'où l'impératif d'un entraînement rigoureux.

«Il y a l'excentricité, le demi-grand axe et l'inclinaison, la longitude du nœud ascendant, l'argument de la périastre et de la vraie anomalie», énumère Melanie Stricklan, cofondatrice de Slingshot Aerospace.

Malheureusement, l'US Space Force ne dispose pas forcément des ressources adaptées pour former ses pilotes à l'astrodynamique: ce sont soit des cours théoriques en vidéo, soit des simulateurs portant sur des missions extrêmement spécifiques.

L'US Army a donc fait appel à l'entreprise Slingshot Aerospace pour développer un simulateur plus adapté. Mais il devait aussi avoir l'air cool et être agréable à utiliser; c'est ici que The Third Floor, le studio qui a travaillé sur la série The Mandalorian, entre en jeu.

Pas de bébé Yoda

«The Third Floor a l'habitude de rendre l'espace à la fois génial et réaliste: ils ont collaboré à des films tels que Seul sur Mars et Gravity, ainsi que des jeux vidéo tels que Anthem et Star Wars Jedi: Fallen Order», rappelle Task and Purpose.

Le studio a utilisé un moteur de jeu vidéo pour développer le simulateur, qui n'est pas un jeu vidéo à proprement parler mais se veut accessible pour tous et toutes les militaires, quel que soit leur niveau de connaissances.

Il sera d'abord disponible en tant qu'application pour ordinateur, puis sur mobile et en réalité virtuelle et augmentée. Le simulateur devrait se concentrer notamment sur la protection et la gestion des satellites, une des missions clés de la Space Force.

«[Les missions d'entraînement] pourraient consister à manœuvrer des satellites hors de la trajectoire d'un nuage de débris qui approche, coordonner un rendez-vous de vaisseau spatial à vaisseau spatial [ou] mettre en place un satellite de communication pour soutenir d'autres branches de l'armée», détaille Task and Purpose.

En ce moment

Crise alimentaire: le crime profite à la Russie

Biz

Crise alimentaire: le crime profite à la Russie

Des millions de morts potentiels, mais des milliards dans les caisses de Moscou.

Aux États-Unis aussi, le nucléaire a de gros soucis

Tech

Aux États-Unis aussi, le nucléaire a de gros soucis

Le parc est vieillissant et l'ensemble du réseau menace de craquer.

L'armée russe a un gros, gros problème avec ses ponts flottants

Tech

L'armée russe a un gros, gros problème avec ses ponts flottants

Les échecs se répètent et se ressemblent, au grand étonnement des analystes occidentaux.