De la copie ou de la production à l'innovation, la hi-fi version chinoise est un parfait exemple des avancées du pays. | Alex Gruber via Unsplash
De la copie ou de la production à l'innovation, la hi-fi version chinoise est un parfait exemple des avancées du pays. | Alex Gruber via Unsplash

Chi-fi, quand la Chine bouleverse l'audio haut de gamme

Trouver des écouteurs ou un ampli de très haute qualité à bas prix, c'est désormais possible.

«Chi-fi». Version chinoise de la hi-fi, le terme n'est pas nouveau –The Verge explique qu'il aurait été inventé en 2015 sur un forum de Reddit. La tendance est de plus en plus marquée, transformant le marché de l'audiophilie et les habitudes de celles et ceux prêts à mettre des sommes folles dans un casque ou une paire d'écouteurs intra-auriculaires, dans un ampli à lampes ou dans un DAC.

La chi-fi est l'illustration parfaite des avancées technologiques et de la mutation fondamentale de la Chine. Une partie des produits audiophiles premium des marques occidentales est fabriquée dans les usines du pays. De quoi apprendre quelques leçons pour les reprendre ensuite à son compte –voire les faire progresser vers de nouvelles voies encore inexplorées.

Le pays n'est ainsi plus uniquement l'usine géante d'un Occident dominateur. Grâce à une armée d'ingénieur·es parfaitement formé·es et au coût réduit des matériaux et pièces, même de haute qualité, il peut monter ses propres structures et lancer ses marques et innovations, à un prix souvent très inférieur à ce que proposent Bowers & Wilkins, Shure ou Cayin.

Le premium pour 15 dollars

Sur les forums où elle discute des qualités et défauts des objets de leurs désirs, la communauté audiophile l'a vite compris. Il est désormais possible de dégoter d'excellents produits, parfois meilleurs que ceux vendus par les marques occidentales, pour quelques bouchées de pain.

Dans la chi-fi, pas de coûts superflus, pas de budget marketing ou de lourds investissements dans le design, tout est pensé pour ne pas faire grimper la note finale: si la qualité sonore est au rendez-vous, celle de fabrication peut être parfois moindre.

Encore faut-il, dans cet océan de labels obscurs et de start-ups naissantes –Tin Audio, KZ, Yinyoo, UiiSi ou BQEYZ– séparer le bon grain de l'ivraie un peu plus efficacement qu'on ne le ferait lors d'une recherche aveugle sur Amazon. L'audiophilie suppose souvent des goûts marqués pour des signatures sonores spécifiques, et nombre de blogs et sites commerciaux permettent d'y voir un peu plus clair avant de faire son choix.

Les anglophones échangent par exemple leurs avis sur les forums de Head-Fi, lisent les tests de Headphonia ou commandent sur drop.com, où un important travail de curation technique est effectué. Les francophones pourront rendre visite aux Marabouts de la ChiFi avant, éventuellement, de se lancer dans l'aventure.

En ce moment

Les inquiétantes failles de sécurité du nucléaire militaire américain

Et Cætera

Les inquiétantes failles de sécurité du nucléaire militaire américain

La sûreté semble trop souvent compromise dans le fameux laboratoire de Los Alamos.

La Sibérie, terre promise des cryptomonnaies?

Tech

La Sibérie, terre promise des cryptomonnaies?

La région pourrait devenir un enjeu stratégique pour l'indépendance numérique russe.

Cet été, adonnez-vous au «glamping»

Biz

Cet été, adonnez-vous au «glamping»

La mode est au camping glamour, dont le marché explose à la suite de la crise sanitaire.