Un missile israélien, lancé pour intercepter un projectile du Hamas, en mai 2021. | Jack Guez / AFP
Un missile israélien, lancé pour intercepter un projectile du Hamas, en mai 2021. | Jack Guez / AFP

Contre le Nord et comme Israël, la Corée du Sud veut son «Dôme de fer»

Un programme spécifique à la menace posée par le remuant voisin.

La récente guerre entre le Hamas et Israël a semble-t-il été scrutée de près par les autorités sud-coréennes. La grande efficacité du Dôme de fer de l'État hébreu, qui a en grande partie protégé le pays de la pluie de roquettes et projectiles divers que le Hamas a essayé de déverser sur sa population, a ainsi donné quelques envies inédites à Séoul.

Comme le rappelle Business Insider, les deux Corées sont toujours techniquement en guerre. Dans cet équilibre précaire, le Sud fait face à un potentiel déluge de métal: Pyongyang disposerait de plus de 1.000 pièces d'artillerie placées le long de la DMZ, la zone démilitarisée qui sépare les deux vieux belligérants, dont des lance-roquettes capables d'atteindre Séoul et la zone métropolitaine qui l'entoure.

Suh Wook, général dans l'armée du Sud et accessoirement ministre de la Défense du pays, à moins que ce ne soit l'inverse, a donc annoncé lundi le lancement d'un programme visant à développer une version locale du parapluie militaire équipant Israël.

Le pays est prêt à y mettre le prix: ce sont 2.890 milliards de won, soit 2,15 milliards d'euros, qui ont été budgétés par le gouvernement sud-coréen pour développer un système qu'il espère prêt pour 2035 –en croisant les doigts pour que nulle explosion conflictuelle n'intervienne d'ici là.

Dôme de fer contre pluie de plomb

Plutôt que d'acheter rubis sur l'ongle celles d'Israël, que le pays ne rechigne pourtant pas à exporter, le pays asiatique veut développer ses propres technologies, afin de faire face aux menaces spécifiques posées par la Corée du Nord.

«Le Dôme de Fer répond à des roquettes lancées par des groupes militants comme le Hamas, ou d'autres forces irrégulières et sporadiques», a expliqué Suh Yong-won, porte-parole du Defense Acquisition Program Administration (DAPA) coréen du sud, lors d'une conférence de presse sur le projet.

«Certaines parties du système seront similaires àau Dôme de fer, mais ce que nous allons bâtir est conçu pour intercepter les projectiles des pièces d'artillerie longue-portée de la Corée du Nord, ce qui nécessite un niveau technologique plus élevé», a-t-il ajouté.

Nul doute que le message est bien passé de l'autre côté de la DMZ. Et que, dans une traditionnelle escalade technologique sans véritable fin sinon le conflit total ou la ruine, Kim Jong-un souhaitera adapter les armements de son pays à cette défense inédite.

En ce moment

L'entourloupe de la «shrinkflation», menace sur l'éolien, la surprise hypersonique chinoise, une journée sur korii.

Et Cætera

L'entourloupe de la «shrinkflation», menace sur l'éolien, la surprise hypersonique chinoise, une journée sur korii.

Quatre articles pour jeter un autre regard sur le monde.

Cette start-up veut construire des fermes verticales souterraines

Tech

Cette start-up veut construire des fermes verticales souterraines

Produire sa nourriture dans des trous, c'est le concept audacieux de GreenForges.

Pourquoi le changement climatique menace l'électricité éolienne

Tech

Pourquoi le changement climatique menace l'électricité éolienne

La vitesse du vent a tendance à s'affaiblir sous les latitudes tempérées, ce qui compromet le potentiel des éoliennes.