De nouveaux médicaments contre les maladies génétiques très rares sont en train de voir le jour. | TheDigitalArtist via Pixabay 
De nouveaux médicaments contre les maladies génétiques très rares sont en train de voir le jour. | TheDigitalArtist via Pixabay 

10 avancées technologiques qui feront 2020

De nombreuses transformations technologiques se profilent à l'horizon: voici la sélection du MIT.

Le magazine américain MIT Technology Review publie son classement des 10 technologies qui feront l'année 2020. Entre les intelligences artificielles, les médicaments ultra sophistiqués et la conquête de l'espace, on ne risque pas de s'ennuyer.

  • Un internet quantique inviolable

À l'université de technologie de Delft, une équipe de scientifiques conduite par Stephanie Wehner est en train de créer un réseau reliant quatre villes au Pays-Bas, uniquement via la technologie quantique.

Cette technologie repose sur un phénomène particulier appelé «intrication quantique». La particularité de ce phénomène est que les données intriquées ne peuvent pas être lues sans que leurs contenus ne soient compromis –une sécurité parfaite, en somme.

  • Une médecine ultra personnalisée

En médecine, de nouveaux médicaments contre les maladies génétiques très rares sont en train de voir le jour. L'un des premiers cas est celui de Mila Makovec, une jeune fille souffrant d'une maladie génétique unique, qui a reçu un traitement conçu spécifiquement pour elle.

Remplacer, modifier ou supprimer des gènes n'a jamais été aussi facile. Reste à répondre à une question cruciale: qui paiera pour ces médicaments alors qu'ils n'aident à chaque fois qu'une seule personne et demandent de lourds investissements humains?

  • Les monnaies virtuelles

Après l'annonce de Libra par Facebook en juin, la guerre des monnaies virtuelles a été définitivement lancée. Peu après, la Banque populaire de Chine a réagi, annonçant que le pays serait la première économie au monde à faire usage d'une monnaie virtuelle.

En octobre, Mark Zuckerberg a promis au Congrès que Libra «étendra la domination américaine sur la finance et diffusera nos valeurs démocratiques et notre surveillance à travers le monde». Ce genre d'ambition ne pouvait rester sans réponse.

  • Les médicaments anti-âge

Une première vague de médicaments anti-âge est entrée dans sa phase de test sur des êtres humains. Ils ne vous feront –pour l'instant– pas vivre plus longtemps mais cibleront des problèmes de santé spécifiques liés à l'âge. Appelés les «sénolytiques», ces traitements suppriment certaines cellules que l'on accumule avec le temps.

De premiers résultats ont été observés sur des cas d'arthrites dégénératives, et d'autres molécules pourraient s'intéresser aux maladies des yeux, des poumons ou encore à Parkinson et Alzheimer.

  • L'intelligence artificielle à la découverte de molécules

Des équipes de recherche estiment qu'il existe environ 10 puissance 60 molécules inconnues pouvant potentiellement être utilisées en médecine pour sauver des vies. Mais comment les trouver?

Grâce aux outils d'apprentissage automatique pouvant explorer des bases de données de molécules et leurs propriétés, tout pourrait devenir plus simple. En septembre, une équipe de scientifiques hong-kongais·es a réussi, grâce à l'IA, à identifier quelque 30.000 nouvelles molécules aux propriétés jugées prometteuses.

  • Des méga-constellations de satellites

Après avoir lancé 120 satellites Starlink en 2019, SpaceX passe à la vitesse supérieure: depuis janvier, l'entreprise d'Elon Musk a prévu d'en lancer 60 toutes les deux semaines.

Cela inquiète particulièrement certain·es chercheurs et chercheuses, qui redoutent que ces objets perturbent la recherche en astronomie ou provoquent des collisions. En septembre, un satellite météo de l'Agence spatiale européenne avait dû changer de trajectoire pour éviter la collision avec un engin de SpaceX.

  • La suprématie quantique

Beaucoup plus puissants que nos machines actuelles, les ordinateurs quantiques pourraient résoudre des problèmes pour l'instant insolubles. Ils restent en revanche très difficiles à programmer.

En octobre, Google a réussi à faire calculer en trois minutes à son engin un problème que le plus gros super-ordinateur aurait résolu en 10.000 ans.

  • Les petites intelligences artificielles

Une nouvelle tendance émerge: les petites intelligences artificielles. Loin du cloud, elles tiennent dorénavant sur des plus petites puces, demandent peu d'énergie et polluent moins.

En mai, Google a annoncé pouvoir faire tourner son Google Assistant localement sur des téléphones, sans besoin d'envoyer des requêtes à un serveur distant. Nombre d'ingénieur·es, entre autres, travaillent également sur des processeurs spécialisés.

  • La confidentialité différentielle

Alors que l'année 2020 est une année de recensement pour les États-Unis, la «confidentialité différentielle», une technique pour sécuriser et anonymiser des bases de données, est en vogue.

Le concept est simple: il s'agit d'injecter volontairement des erreurs, du «bruit» dans les données. Attention cependant, car trop de parasites rendraient les données inexploitables.

  • À cause du changement climatique

Grâce aux avancées en matière de simulation, on peut aujourd'hui plus facilement comprendre la responsabilité du changement climatique dans un phénomène météorologique (les récentes tempêtes, par exemple).

Ces technologies peuvent également nous permettre de mieux appréhender les risques à venir, donc d'agir en amont.

En ce moment

Les camions fantômes de Nikola, la bourde d'Intel, les pénuries du vaccin anti-Covid, l'hebdo de korii.

Et Cætera

Les camions fantômes de Nikola, la bourde d'Intel, les pénuries du vaccin anti-Covid, l'hebdo de korii.

Dix articles pour mieux profiter de votre dimanche.

Entre SF et propagande: la conquête spatiale soviétique en images

Et Cætera

Entre SF et propagande: la conquête spatiale soviétique en images

Un livre retrace les décennies du magazine Teknika Molodezhi et ses illustrations futuristes qui ont marqué des générations de Russes.

La mort au bout du ransomware

Et Cætera

La mort au bout du ransomware

Une cyberattaque mal ciblée a paralysé un hôpital allemand et peut-être causé la mort d'une femme.