La téléportation est en réalité plus réaliste que le voyage à la vitesse de la lumière. | Jeremy Perkins via Unsplash
La téléportation est en réalité plus réaliste que le voyage à la vitesse de la lumière. | Jeremy Perkins via Unsplash

La téléportation est-elle possible?

On fait le point.

Omniprésente dans la science-fiction, la faculté de se déplacer instantanément d'un point à un autre fascine. Elle symbolise à elle seule les technologies très avancées du futur telles que nous nous les représentons. La téléportation relève-t-elle du fantasme ou peut-on sérieusement envisager qu'elle deviendra un jour une réalité?

Le livre Frequently Asked Questions about the Universe («Questions fréquemment posées à propos de l'univers») répond à cette interrogation. Son auteur, Daniel Whiteson, est professeur de physique et d'astronomie à l'université de Californie. Wired a publié des bonnes feuilles de son ouvrage.

Le physicien revient sur l'une des conditions de possibilités de ce phénomène: dans le monde réel, aucun déplacement ne peut s'effectuer de manière instantanée. La vitesse à laquelle peut se mouvoir tout objet ou toute force immatérielle est limitée par les lois de la physique et ne peut atteindre qu'une vélocité maximum.

Tout trajet est borné par la durée. Même la gravité se déroule en un laps de temps fini. La Terre est soumise au temps présent à la gravité que le Soleil exerce sur elle plusieurs minutes auparavant.

L'idéal serait donc de faire voyager son corps à la vitesse de la lumière. À 300.000 kilomètres par seconde. Cette rapidité se rapproche le plus de l'instantanéité.

Seulement, les lois de la physique sont inflexibles. Plus la masse d'un objet est importante, plus il lui faut d'énergie pour se déplacer. Plus ce déplacement est rapide, plus l'énergie nécessaire à son impulsion est importante. Faire voyager les particules dont le corps humain est constitué demanderait une quantité quasi-infinie d'énergie. Ce n'est donc pas de l'ordre du possible.

Copy or not copy

Envisager la téléportation suppose un moyen alternatif. Au lieu de chercher à transporter le corps humain, il faudrait tenter d'envoyer toutes les informations qui permettraient d'en créer une copie identique.

Une telle technologie est-elle réaliste? Récemment, «les humains ont fait d'incroyables progrès dans les technologies de scanner et d'impression 3D», explique Whiteson. Pour lui, des IRM ultra-perfectionnés et des machines pouvant recréer des êtres humains sont encore lointaines, mais n'appartiennent pas pour autant au domaine de l'impossible.

La téléportation ne remplacera pas l'avion. Mais elle pourrait potentiellement nous projeter très loin dans le cosmos en évitant d'avoir à subir des long voyages spatiaux. Cette solution se heurte à un obstacle qui relève davantage de la philosophie que de la science: une copie de soi, si parfaite soit-elle, est-elle encore soi?

Si la réponse est non, cette solution s'apparente à une sorte de clonage à distance. Si la réponse est oui, elle pose un autre problème, d'ordre plus pratique: lorsque vous êtes téléporté ailleurs, vous restez en même temps sur place. Cela revient à posséder le don d'ubiquité.

Tant que le processus n'est pas complètement au point, peut-être vaudrait-il mieux ne pas se faire désintégrer.

En ce moment

Crise alimentaire: le crime profite à la Russie

Biz

Crise alimentaire: le crime profite à la Russie

Des millions de morts potentiels, mais des milliards dans les caisses de Moscou.

Aux États-Unis aussi, le nucléaire a de gros soucis

Tech

Aux États-Unis aussi, le nucléaire a de gros soucis

Le parc est vieillissant et l'ensemble du réseau menace de craquer.

L'armée russe a un gros, gros problème avec ses ponts flottants

Tech

L'armée russe a un gros, gros problème avec ses ponts flottants

Les échecs se répètent et se ressemblent, au grand étonnement des analystes occidentaux.