De la magie? Non, de la technologie. | Siora Photography via Unsplash
De la magie? Non, de la technologie. | Siora Photography via Unsplash

Avec les ultrasons, les robots n'auront plus besoin de toucher un objet pour le manipuler

Des scientifiques suisses ont créé une pince fonctionnant grâce au principe de lévitation acoustique.

Pour que les robots puissent accomplir un nombre toujours plus élevé de tâches, il leur faudra maîtriser un paramètre important: la dextérité. La plupart des machines sont pensées pour manipuler des objets solides et non cassables, en particulier dans le secteur de l'industrie, très porté sur l'automation; il reste encore difficile pour elles de s'emparer d'objets mous, fragiles ou de petite taille.

Ces dernières années, des progrès majeurs ont cependant été réalisés pour les rendre toujours plus habiles, notamment via des systèmes de préhension souples et adaptatifs.

Tout récemment, une équipe du Power Electronic Systems Laboratory de l'École polytechnique fédérale de Zurich, dirigée par le professeur Marcel Schuck, semble avoir trouvé la solution idéale. Les scientifiques ont mis au point une pince utilisant les ultrasons pour suspendre et déplacer un objet dans les airs.

Équilibrage automatique

Grâce à une batterie de minuscules émetteurs qui diffusent du son à des fréquences contrôlées avec une grande précision, il est possible de produire une onde de pression suffisamment intense pour maintenir un objet dans une position stationnaire entre les pinces d'un bras robotisé, sans qu'il ne les touche. Le dispositif permet ensuite de moduler l'onde pour le déplacer ou le faire pivoter.

On parle ici de lévitation acoustique, un concept déjà connu mais qui n'avait pas trouvé jusqu'à présent d'applications utiles.

L'originalité de la technologie mise au point par les équipes du Power Electronic Systems Laboratory tient au fait qu'un logiciel a spécialement été conçu pour doser et équilibrer automatiquement la combinaison d'ondes nécessaires, ce qui facilite les opérations que le robot doit accomplir.

À terme, ces pinces sans contact pourraient s'avérer utiles pour manier des composants électroniques ou des objets médicaux très fragiles. Elles simplifieraient également la manipulation de produits toxiques, en évitant de devoir décontaminer le robot après chaque utilisation.

En ce moment

Bedford, un réseau social pour deux

Et Cætera

Bedford, un réseau social pour deux

Lancée par Joshua Kushner, l'application fait le pari d'un espace intimiste, utilisable par deux personnes seulement.

Le Brexit coûte presque aussi cher que 47 ans de contribution au budget de l'UE

Biz

Le Brexit coûte presque aussi cher que 47 ans de contribution au budget de l'UE

Une indépendance relative et chèrement acquise.

La big data donne du grain à moudre au café

Biz

La big data donne du grain à moudre au café

La start-up Cropster a lancé un outil visant à sortir les producteurs de café de la pauvreté –avec, à terme, de plus vastes ambitions.