Cool. | Matthew Menendez via Unsplash
Cool. | Matthew Menendez via Unsplash

Ce textile réfléchit la lumière pour climatiser votre peau

Oubliez le t-shirt mouillé et le ventilateur.

Les vagues de chaleur de plus en plus fréquentes l'été font hélas s'envoler les ventes de climatiseurs qui, à terme, ne font qu'aggraver le problème. Mais s'il était possible d'avoir un effet clim sans électricité?

C'est ce qu'ont imaginé des chercheurs chinois avec un t-shirt capable de rafraîchir naturellement la peau jusqu'à 5°C, même en plein soleil, et cela grâce à la technique dite du «refroidissement passif».

Il est bien connu qu'il est préférable de porter des habits de couleur claire l'été, car ils absorbent moins la chaleur que les vêtements foncés. Néanmoins, une partie de la chaleur est quand même absorbée et réémise sous forme de rayonnement infrarouge.

Or, ce processus de refroidissement est très lent, car l'air ambiant a tendance à recapturer la chaleur émise, d'autant plus que notre corps émet lui-même de la chaleur.

Pour accélérer le processus, les chercheurs se sont intéressés à des matériaux capables de dissiper la chaleur dans l'infrarouge (IR) moyen, un type d'IR avec des longueurs d'onde plus grandes, où les photons émis ne peuvent pas être absorbés par le gaz de l'atmosphère et favorisent donc le refroidissement des objets, décrit Ars Technica.

Miroir, miroir...

Pour combiner les deux effets (réfléchissant et émetteur), Ma Yaoguang et Tao Guangming, de l'Université des sciences et de la technologie de Huazhong, ont associé des nanoparticules d'oxyde de titane, de Téflon (PTFE) et d'acide polylactique (un plastique biodégradable), le tout inséré dans de plus grandes fibres.

L'oxyde de titane (que l'on trouve également dans les écrans solaires) et le Téflon réfléchissent la lumière ultraviolette et visible, tandis que les fibres d'acide polylactique dissipent la lumière infrarouge. «D'un point de vue optique, c'est comme un miroir», explique Tao Guangming au magazine Science.

Le tissu permet aussi d'évacuer la sueur qui s'évapore à travers les pores du matériau. Selon les tests menés par les chercheurs, la température cutanée sous le t-shirt est ainsi abaissée de 5°C par rapport à un vêtement normal lorsqu'on est exposé pendant une heure en plein soleil.

En 2017, des chercheurs de l'Université Stanford en Californie avaient déjà développé un t-shirt à la fois climatisant et réchauffant, basé sur une technique un peu différente, où un film de polyéthylène percé de minuscules trous rendait le tissu «transparent» aux IR.

Le problème de ce t-shirt miracle était qu'il devait être ultrafin (45 micromètres d'épaisseur, soit moins qu'un cheveu humain) pour être efficace. Le tissu développé par Ma et Tao est 12 fois plus épais, et parfaitement compatible avec les standards habituels de l'habillement.

Selon les deux chercheurs, ce tissu infusé aux nanomatériaux coûterait à peine 10% plus cher, et permet d'utiliser une large gamme de textiles. Seul contrainte: le t-shirt doit être assez ajusté puisque son efficacité repose sur le contact avec la peau. Le retour de la mode du moulant?

En ce moment

Votre vieille voiture vaut désormais plus cher que quand vous l'avez achetée

Biz

Votre vieille voiture vaut désormais plus cher que quand vous l'avez achetée

L'occasion fait le larron.

Grosse, grosse frayeur pour la Station spatiale internationale

Tech

Grosse, grosse frayeur pour la Station spatiale internationale

Le module russe Nauka a donné quelques sueurs très froides à la Nasa.

«Link rot»: quand le web pourrit de l'intérieur

Et Cætera

«Link rot»: quand le web pourrit de l'intérieur

Des pans entiers du savoir humain tombent dans l'oubli.