«Tu montes?» | Janis Lucas via Unsplash
«Tu montes?» | Janis Lucas via Unsplash

Les Tesla parleront bientôt comme K2000

C'est Elon Musk lui-même qui l'a annoncé, et ça semble tout à fait sérieux.

Elon Musk peut sourire. Tesla, propulsée notamment par d'intéressantes perspectives chinoises, est devenue un tel mastodonte du secteur automobile que, selon les calculs de Business Insider, sa valeur boursière actuelle dépasse celles, combinées, de deux vieux géants américains, Ford et General Motors. Musk peut même rigoler à gorge déployée et les poches bien ouvertes: si l'action Tesla continue à grimper, elle pourrait déclencher le paiement de bonus colossaux à son bénéfice.

C'est aussi sans doute le sourire aux lèvres que Musk s'est emparé de son arme favorite, son compte Twitter, pour annoncer une étrange nouvelle relative à ses véhicules électriques. «Les Tesla vont bientôt parler aux gens si vous le souhaitez», a-t-il ainsi gazouillé en commentaire d'une vidéo.

«C'est réel», s'est-il senti obligé d'ajouter pour contrebalancer la bizarrerie d'une voiture déclarant à la ronde «Hé bien, vous n'allez pas rester là à me regarder, montez!»

Pourquoi donc doter une automobile de la parole? Les implications sont effectivement réelles. Les voitures électriques produisant beaucoup moins de bruit que leur équivalent à explosion, certaines régulations vont leur imposer d'émettre un son pour éviter de surprendre les piéton·nes inattentifs.

Attirer le chaland

Surtout, si elle n'est sans doute qu'un exemple parmi d'autres, cette phrase ravive l'idée émise par Musk en avril 2019, lorsqu'il annonçait la création d'un réseau géant de «robotaxis».

Pour mémoire, le patron de Tesla souhaite à terme que toute personne possédant l'une des autos de la firme puisse, quand elle n'est pas derrière son volant, la mettre à la disposition payante de quiconque voudrait effectuer un trajet d'un point A à un point B, le tout en totale autonomie bien entendu.

Ce serait un bouleversement pour le secteur du ride hailing que dominent Uber ou Lyft, ce serait également une motivation financière majeure pour quiconque hésitant à acquérir une Tesla. Musk calculait ainsi que, pour les personnes en ayant fait l'acquisition, les «robotaxis» pourraient générer des revenus de 30.000 dollars par an et de 200.000 dollars sur la durée de vie du véhicule.

«Ne restez pas là, montez!»: on ne saurait dire si les K2000 d'Elon Musk parlent d'elles-mêmes ou du train vers un futur dont il est difficile d'envisager les contours.

En ce moment

Bedford, un réseau social pour deux

Et Cætera

Bedford, un réseau social pour deux

Lancée par Joshua Kushner, l'application fait le pari d'un espace intimiste, utilisable par deux personnes seulement.

Le Brexit coûte presque aussi cher que 47 ans de contribution au budget de l'UE

Biz

Le Brexit coûte presque aussi cher que 47 ans de contribution au budget de l'UE

Une indépendance relative et chèrement acquise.

La big data donne du grain à moudre au café

Biz

La big data donne du grain à moudre au café

La start-up Cropster a lancé un outil visant à sortir les producteurs de café de la pauvreté –avec, à terme, de plus vastes ambitions.