C'est joli, ça sert à quoi? | Военный Осведомитель via VK
C'est joli, ça sert à quoi? | Военный Осведомитель via VK

En Ukraine, les camions russes bricolés avec trouille semblent sortir de «Mad Max»

Petite sélection de ces très étranges bidules.

Nous nous sommes déjà fait écho ici même de la manière dont les hommes qui opèrent les blindés russes, terrifiés par les constantes pertes infligées par l'ennemi ukrainien et son usage massif et efficace des missiles type Javelin, NLAW ou Panzerfraust, ont tenté de bricoler leurs camions ou chars pour les rendre moins vulnérables.

Il y a les désormais fameuses (et très moquées) cope cages, ces drôles de pergolas métalliques montées à la hâte au-dessus de la tourelle des chars russes, avec le secret espoir qu'elles puissent, peut-être, repousser les Javelin qui les visent. Sans surprise, ça ne marche pas.

On a également vu les camions de ravitaillement en carburant, nerf de la guerre dont les unités russes semblent souvent manquer du fait d'une logistique plus que défaillante, utiliser rondins, troncs ou palettes de bois pour tenter d'échapper au feu ukrainien, qui les vise logiquement en priorité. Sans surprise, ça ne marche pas non plus.

Thomas Newdick, pour le site américain The Drive, a continué à surveiller sur Twitter ces découvertes de véhicules sur-blindés dans un artisanat le plus total, qui en disent long sur la marche de la guerre en cours.

Mad Vlad

Leur conclusion est simple et, s'il ne s'agissait pas d'une guerre terriblement meurtrière, pourrait être drôle: les blindés de la supposée glorieuse armée russe, que l'on dit regrouper ses forces pour un assaut massif sur le Donbass, ressemblent plutôt à une collection de véhicules tout droit sortis de Mad Max.

Le temps des bouts de bois attachés à la va-comme-je-te-pousse sur le KamAZ, camion de base de l'armée russe, a fait place à une créativité débridée et des associations pour le moins osées.

Comme vous pouvez le voir ci-dessus, les camions russes ressemblent à tout mais surtout à n'importe quoi, voire à rien. Ils sont parfois recouverts d'un léger camouflage de brindilles dont la candeur laisse pantois, accrochent des gilets pare-balles aux fenêtres pour tenter de se sécuriser d'éventuelles embuscades, récupèrent sur d'autres blindés de lourdes plaques de métal pour tenter de renforcer ce qui peut –ou ne peut pas vraiment– l'être.

Les plus impressionnants, et sans doute les plus efficaces, sont ces camions repérés à plusieurs exemplaires dans la région de Kharkiv, et sur lesquels a été soudée une épaisse cage de fer, adaptée aux dimensions de la cabine du véhicule: on reste ici dans l'artisanat, mais il semble plus évolué.

Tout ceci prouve encore une fois, si besoin était, que les Russes ne partent pas au combat tranquilles et que les Ukrainiens font peur. Selon Oryx, qui tient un décompte indépendant (et logiquement sous-estimé) des matériels perdus par les forces du Kremlin, la bagatelle de 2.770 véhicules l'auraient été, dont 1.456 détruits, 39 endommagés, 234 abandonnés et 1.041 capturés.

En ce moment

La dette créée par Elon Musk pourrait tuer Twitter

Biz

La dette créée par Elon Musk pourrait tuer Twitter

Les bots ne sont sans doute pas le vrai problème.

Bières, appâts de pêche et grenades: les folles transformations des drones ukrainiens

Tech

Bières, appâts de pêche et grenades: les folles transformations des drones ukrainiens

Lorsqu'il s'agit de tuer, l'imagination n'a aucune limite.

🔥 Les gros canons qui changent la guerre 🔫 Ukraine et trafic d'armes 🛢️ Les nouvelles fortunes du pétrole, hier sur korii.

Et Cætera

🔥 Les gros canons qui changent la guerre 🔫 Ukraine et trafic d'armes 🛢️ Les nouvelles fortunes du pétrole, hier sur korii.

Quatre articles pour voir le monde sous un autre jour.