Des petits ponts, des petits ponts, encore des petits ponts. | Fadel Senna / AFP
Des petits ponts, des petits ponts, encore des petits ponts. | Fadel Senna / AFP

Comment la traversée de la rivière Donets s'est transformée en une infernale débâcle russe

Un carnage et, peut-être, un nouveau héros.

Nul besoin de vous rappeler les faits: après des fantasmes de blitzkrieg et une déculottée forçant les troupes russes à une retraite mal ordonnée, la première phase de l'assaut russe contre l'Ukraine n'a pas tout à fait été une réussite.

Sa suite, concentrée sur l'est du pays agressé, ne ressemble pas non plus pour l'instant à un franc succès: les Russes progressent peu, voire reculent dans certaines zones comme aux alentours de Kherson, infligent certes de lourds dégâts mais continuent de perdre troupes et matériels en masse.

Dans ce nouveau spectacle désolant pour le Kremlin, quelques épisodes particuliers marqueront les esprits. Ce sera peut-être le cas de la tentative désespérée, et désespérément ratée, de traverser en masse la rivière Donets grâce à un pont flottant, afin de tenter d'encercler les troupes ukrainiennes à Lyssytchansk.

Commençons par la fin, le piteux résultat de l'opération: les photos aériennes d'amas de ferraille brûlée, des dizaines de blindés détruits pour sans doute des centaines d'hommes morts, publiées par le ministère ukrainien de la Défense.

Poursuivons par la méthode, avec un important préambule: ce qui suit se base sur le récit publié sur Twitter par un homme nommé Maxim et se présentant comme un soldat du génie ukrainien, spécialisé dans les explosifs, mais dont il est difficile de vérifier l'authenticité.

Selon lui, le renseignement ukrainien a repéré un massage de blindés russes sur l'autre rive de la Severski Donets. Charge lui a été confiée d'aller étudier les lieux avec ses yeux d'expert du génie, et de déterminer l'emplacement idéal que pourraient choisir les Russes pour poser leur pont flottant.

Le pont de la rivière quoi?

«J'ai exploré la zone et suggéré un endroit où les Russes pourraient essayer de monter un pont pour traverser», écrit-il. La rivière faisant 80 mètres de largeur à l'emplacement présumé, il a calculé que les Russes auraient besoin de 8 sections de 10 mètres de pont et que le débit du cours d'eau imposerait l'utilisation de bateaux pour les positionner.

Il a donc prévenu sa hiérarchie. La météo étant alors désastreuse pour la surveillance des opérations russes, du fait notamment d'un épais brouillard, il explique avoir insisté sur le fait que, dans cette crasse, le bruit de multiples bateaux serait sans doute le signe du déclenchement de l'opération ennemie.

Lui-même, encore sur place, surveillait les opérations russes, débutées le 8 mai, grâce à un drone: selon ses dires, tout se déroulait exactement là où il l'avait prévu, et comme il l'avait prévu.

La contre-attaque ukrainienne pouvait commencer. «L'artillerie lourde s'est alors mise en branle contre les forces russes, et l'aviation a aussi fait son apparition. J'étais encore sur zone, et je n'ai jamais vu ni entendu des combats aussi intenses de toute ma vie», écrit le jeune homme.

Une poignée de blindés et de soldats russes ont réussi à traverser la rivière, mais se sont retrouvés coincés face à leurs ennemis, et sans soutien possible de la part de leurs camarades restés sur l'autre rive. Qui, eux, se sont fait pilonner sans répit ni pitié. Sur les deux rives, et entre elles, le carnage a semble-t-il été total avec des dizaines de blindés cloués au pilori et des centaines d'hommes pris dans ce piège mortel.

Le 10 mai, le pont n'était plus. «Leur objectif stratégique était de traverser la rivière puis encercler Lysychansk, écrit Maxim. Ils ont misérablement échoué.» Comme nous l'avons précédemment expliqué, le récit de Maxim est pour l'instant invérifiable.

Mais comme le note The Drive, le Pentagone a bien confirmé qu'il avait surveillé la tentative russe de traverser la rivière. Au vu des images, le résultat ne laisse aucun doute sur l'échec complet de l'offensive.

En ce moment

La dette créée par Elon Musk pourrait tuer Twitter

Biz

La dette créée par Elon Musk pourrait tuer Twitter

Les bots ne sont sans doute pas le vrai problème.

Bières, appâts de pêche et grenades: les folles transformations des drones ukrainiens

Tech

Bières, appâts de pêche et grenades: les folles transformations des drones ukrainiens

Lorsqu'il s'agit de tuer, l'imagination n'a aucune limite.

🔥 Les gros canons qui changent la guerre 🔫 Ukraine et trafic d'armes 🛢️ Les nouvelles fortunes du pétrole, hier sur korii.

Et Cætera

🔥 Les gros canons qui changent la guerre 🔫 Ukraine et trafic d'armes 🛢️ Les nouvelles fortunes du pétrole, hier sur korii.

Quatre articles pour voir le monde sous un autre jour.